En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

109 995 euros (HT) sur cinq ans pour un Centrex IP

109 995 euros (HT) sur cinq ans pour un Centrex IP
 

Cette semaine, 01net. vous propose de commenter le devis d'un système de téléphonie hébergée. Pour disposer d'un Centrex IP, une PME s'est vu demander environ 110 000 euros sur cinq ans.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • tpn
    tpn     

    Le choix de Keyyo se comprend car il propose des solutions centrex IP s'appuyant sur des technologies ouvertes (comme le SIP, le couplage téléphonie-informatique, ...) et éprouvées. D'ailleurs, même l'opérateur historique a investi ce marché aux cotés de différents prestataires téléphoniques IP. Parcequ'actuellement le centrex IP est la solution la plus adaptée aux petites entreprises. L'abonnement aux fonctions du standard hébergé Centrex IP de 5 ? par mois et la solide expérience en matière de téléphonie IP pour les petites et les moyennes entreprises ont certainement donné des arguments indiscutables à keyyo.

  • Fernant
    Fernant     

    Je suis entièrement d'accord. Un descriptif détaillé de la solution employée et les éventuels problèmes rencontrés auraient donné plus de conteneur à cet article. L'objet de ce sujet est quand même intéressant pour les entreprises qui hésitent encore à passer le cap de la téléphonie sur IP. La solution retenue met en avant les économies réalisées grâce à Keyyo, mais les compétences de la téléphonie IP et le savoir faire de keyyo ont aussi joué dans la balance. En bref, quelques phrases sur l'expertise technique de Keyyo auraient apporté plus de piquant à cet article.

  • Fernant
    Fernant     

    Je suis entièrement d'accord. Un descriptif détaillé de la solution employée

    et les éventuels problèmes rencontrés auraient donné plus de conteneur à cet

    article. L'objet de ce sujet est quand même intéressant pour les

    entreprises qui hésitent encore à passer le cap de la téléphonie sur IP. La

    solution retenue met en avant les économies réalisées grâce à Keyyo, mais

    les compétences de la téléphonie IP et le savoir faire de keyyo ont aussi

    joué dans la balance. En bref, quelques phrases sur l'expertise technique de

    Keyyo auraient apporté plus de piquant à cet article.

  • Imprim'Emp
    Imprim'Emp     

    Si le réseau local de l'entreprise est apte à supporter la téléphonie IP, le Centrex IP est un investissement sûr et rentable immédiatement.
    La qualité et la fiabilité de la voix sur IP sont excellentes. Personnellement l'opérateur keyyo est de loin le plus intéressant et le plus sérieux.
    Les solutions convergentes proposées et l'évolutivité permanente des services permettent de modifier immédiatement une configuration téléphonique selon les besoins de l'entreprise (ajout de ligne, configuration d'un serveur vocal interactif..). Autrement dit, n'importe qui est à même de gerer indépendamment son standard téléphonique via l'interface www.Keyyo.fr.
    L'abonnement ici proposé par keyyo, dans lequel est inclus l'ensemble des fonctionnalités du standard téléphonique évolutif, permet d'obtenir une meilleure visibilité sur les coûts de communication. Cette solution m'a été aussi soumise pour ma petite entreprise, car elle offre une pléthore d'offres convergentes à des prix qui jusque là étaient inabordables pour les petites entreprises.

  • EFO21
    EFO21     

    Le Centrex est justement fait pour s'adapter à tous les changements avec une réactivité immédiate (vous n'êtes plus obligé d'attendre le bon vouloir du technicien de maintenance de votre PABX ou IPBX avec sa jolie cammionette blanche). Il faut bien entendu choisir le bon prestataire de service. Ensuite on tombe dans le risible, pas de téléphone pendant une journée ou panne réseau, pourquoi pas inondation cyclone tornade... Aujourd'hui les intégrateurs sérieux proposent des liens redondants même sur des SDSL avec une GTR de 4h. La plupart des problèmes se règlent par télémaintenance donc beaucoup moins de déplacement (c'est en plus un argument écologique...).
    Bien sur le Centrex n'est pas la solution miracle, mais pour les sociétés entre 5 et 200 postes en multisites c'est vraisemblablement l'architecture la mieux adaptée.

  • IPK
    IPK     

    Ce qui serait intéréssant c'est de connaître la solution évoquée car le Centrex est un terminologie générique et il y a plusieur manière de le concevoir. Avec plus de 2000 postes installées en Centrex je peux dire qu'on est loin des problèmes évoqués...
    http://www.iperlink.fr

  • C23
    C23     

    Le Centrex, ca marche si on a que des utilisateurs qui bougent pas, pas de turnover, pas de demandes de fonctionnalités un peu particulieres, en avoir rien à cirer si la boite n'a pas de téléphone pdt une journée s'il ya une panne réseau, etc..etc..

    Bref sous-traiter sa téléphonie, c'est se dire qu'on peut se permettre de ne pas etre joignable pdt plusieurs heures par ses clients.

Votre réponse
Postez un commentaire