En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
123people.com : tout savoir sur une personne
 

123people.com agrège et structure en un seul endroit toutes les données relatives à une personne. Un service intéressant mais qui pourrait mieux faire.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Emilie Ogez
    Emilie Ogez     

    C'est vrai que pour l'abonnement, ça peut être discriminatoire. Mais on trouve le même type de fonctionnement sur Viadeo (pour les mises en relation), sur Flickr (pour accéder à des fonctionnalités supplémentaires...).

    J'imagine qu'on doit aussi pouvoir trouver des abonnements non payants qui ne desservent personne.

  • Antoine M.
    Antoine M.     

    Effectivement, on y trouve ce que l'on a laissé sur le Web. Seulement personne n'est à l'abri d'un ami qui va laisser une photo, une adresse, ou toute autre information nous concernant.

    Là vient donc l'idée que tu évoques, de laisser la possibilité de modérer nos informations. Seulement, comme 123people agrège toutes les données pour un couple "prénom nom", en cas d'homonyme, comment savoir à qui appartient telle ou telle information ? Et du coup, comment définir qui peut modérer quoi ?

    Les micro-formats pourraient peut-être être un début de solution, mais uniquement pour les informations que l'on diffuserait à notre propos. Dans le cas où une personne malintentionnée souhaite nuire à une autre, quelle solution pourrait avoir cette dernière pour modérer ?

    Enfin, outre le fait qu'il soit plutôt illusoire de penser à un possible contrôle des données diffusées sur Internet, l'idée de l'abonnement est mauvaise, car totalement discriminatoire pour qui ne peut se payer une abonnement - s'il est payant bien sur, entendons-nous. ;-)

Votre réponse
Postez un commentaire