En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

2012 : les droits perçus par les producteurs de disques restent stables

2012 : les droits perçus par les producteurs de disques restent stables
 

La SCPP a publié les résultats des répartitions de droits entre les producteurs. L'occasion de faire le point sur les blocages observés chez certains mauvais payeurs.

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • PSQ57
    PSQ57     

    Pour ma fille sourde j'ai acheté un lecteur video. Puis j'ai acheté une carte SD de 8Giga (max autorisé sur la notice). J'ai voulu mettre 1 DVD (dessin animé acheté il y a plusieurs années) sur la carte : refusé !
    J'ai donc racheté un autre lecteur DVD !

    Au total, j'ai acheté 1 appareil avec probablement des droits d'auteurs, puis une carte avec des droits et j'ai payé des droits lorsque j'ai acheté les DVD qu'elle regardait sur les lecteurs.
    Et enfin, j'ai aussi payé des droits lorsque j'ai re-acheté un autre lecteur DVD.
    Conclusion : les gestionnaires de droits m'ont fait dépenser beaucoup d'argent inutilement. Argent que je ne pourrais pas mettre ailleurs, cela va de soit. De plus, je ne lui achèterais plus de dessins animés sur DVD !.

  • Photo73
    Photo73     

    "La rémunération pour copie privée a reculé de 11%" C'est simple, il suffit de les augmenter, vu que les ayant droits décident eux même des taux et revenus. Reste le volume des ventes, si crise, moins d'unités, donc les augmenter encore !
    Vu qu'elle sert aussi à faire vivre le spectacle vivant, il faudrait la renommer (impôt audio-visuel ?)!!

Votre réponse
Postez un commentaire