En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

4/5 – A chaque smartphone ses services professionnels

Hot line, sécurité, applications, etc. Les opérateurs proposent des services dédiés aux entreprises qui s'équipent de smartphones, mais le nombre croissant de terminaux ne leur facilite pas la tâche.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • leridan
    leridan     

    Avec un mobile Android, on a intrinsèquement accès à Google Apps. Alors certes, on devient dépendant de Google, mais avec Exchange on est bien dépendant de Microsoft... et avec un peu de précautions, il est plus simple de migrer sa messagerie de google apps vers un serveur imap lambda que de se sortir d'Exchange.

    Et un Android rooté dispose d'ssh.

    Les smartphones d'aujourd'hui sont encore un peu justes côté CPU, mais avec Android, ils sont entrés dans l'ecosystème Linux. On ne commencera vraiment à en voir les conséquences que lorsque/si Free obtiendra sa licence UMTS et commencera en parallèle à déployer le wimax.

    Je comprend que les trois opérateurs mobiles historiques freinent des quatre fers cette quatrième licence et se transforment à marche forcée en ISP!

Votre réponse
Postez un commentaire