En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

4 650 € HT pour installer une messagerie collaborative libre

Cette semaine, 01net. vous propose de commenter le devis pour l'intégration d'une solution ' open source ' de travail collaboratif. Pour équiper ses utilisateurs, une PME s'est vu demander 4 650 euros.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Larry Fornallaz
    Larry Fornallaz     

    Cette remarque est tout à fait pertinente, mais il existe des moyens simples de palier à ce type de problème.
    Tout d'abord il est préférable de choisir une application qui est capable de fonctionner en mode déconnecté de manière à pouvoir accéder à l'ensemble de sa base de données (fichiers, mails, plannings, ...) en cas de coupure du réseau ou de passage dans une zone non couverte (situation fréquente pour les nomade). Cet aspect résoud une bonne partie du problème.
    Enfin pour le problème des échanges internes, il est possible d'utiliser ce qu'on appelle chez nous la TweamBox (le nom est mal choisi, mais pas encore definitif :) ) qui sert de relai local dans le réseau.
    Cette application agit comme un cache pour donner un accès plus rapide aux gros documents et permet les échanges en interne en cas de coupure de la liaison vers le serveur principal.
    Le meilleur des deux mondes en somme...

  • obc
    obc     

    Juste une petite réaction:

    Le mode hébergé et certe financièrement intéressant, MAIS dès qu'une coupure du réseau externe surviens, il deviens impossible d'envoyer le moindre mail y compris en interne ! Et ca, c'est extrêmement pénalisant lorsque tous les échanges de documents se font par ce moyen.
    D'autant plus que les PME/PMI on souvent des lignes ADSL, et il faut avouer que ce n'est pas très fiable, même a paris, et même sur l'opérateur historique : Coupure des 24h qui tombe juste entre 9h et 10h, lorsque tout le monde arrive (ou ca existe encore, y compris sur les lignes professionelles), ou encore déconnection longue dûe à une erreur de cablage d'un technicien: 5j d'arrêt (et facturation de l'intervention de FT ! un comble !) Cela dis, il y a probablement eu remise commerciale derrière, j'imagine)

    Donc voilà... Il faut juste bien analyser le contexte.
    ob

  • Larry Fornallaz
    Larry Fornallaz     

    Ce devis est très intéressant mais il manque encore quelques éléments :

    - le cout du serveur
    - les équipements réseau et la configuration de la tete de réseau pour les accès distants.
    - les équipements et la gestion de la sauvegardes des données.

    En ajoutant tout ça, je pense qu'on peut facilement augmenter le devis de 50%.

    A coté de ça on peut trouver des solutions en mode hébergé qui couvrent la totalité de ces aspects pour 10?/utilisateur/mois.
    Pas d'investissement, mise en oeuvre immédiate et la tranquilité d'une solution intégralement gérée par un professionnel.

    Voir ici : www.pasdepub.fr

    Gérer sa propre infrastructure est un luxe que peu de TPE/PME peuvent raisonnablement s'offrir.

    Larry Fornallaz

Votre réponse
Postez un commentaire