En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

6 300 euros (ht) pour un site d'e-commerce

6 300 euros (ht) pour un site d'e-commerce
 

Cette semaine, 01net. vous propose de commenter le devis pour la réalisation d'une boutique d'e-commerce. Pour rénover son site, une PME s'est vue demander 6 300 euros.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

19 opinions
  • The shadow
    The shadow     

    en même temps tu m'excuseras mais c'est tout à fait normal que ce type de maintenance sécurité et autres apparaîssent en option !!! c'est plutôt logique je crois sur une formule à moins de n'être qu'une web agency et qui plus est d'être seulement spécialisé dans le e-commerce ce qui est vraiment une bêtise selon moi avec argument à l'appui.

  • 123PRESTA
    123PRESTA     

    Bonjour,

    Nous traitons ce type de demande quotidiennement, demande de devis projet site e-commerce. Effectivement selon les besoins, un projet de site e-commerce peut aller de 2500 € à 30 000 €, d'où l'importance de rédiger un cahier des charges pour cadrer son projet initial et surtout afin de gérer les différentes propositions des prestataires.

  • Aurillas15000
    Aurillas15000     

    Ce débat mais fais bien rigoler quand même. Entre les vierges effarouchées qui facturent 10.000? pour un CMS modifié, inadapté, et les escrocs qui facturent 3.000? pour ouvrir un compte Powerboutique, vous êtes beaux tous ! Le développement web c'est vraiment LA profession des voleurs. C'est se tirer une balle dans le pied, mais j'imagine que vous vous en fichez. Moi aussi, je suis pas (plus) prestataire, trop dégoutté par ce milieu.

  • NETGESTION
    NETGESTION     

    Bonsoir
    Il n'a jamais été dis que nous facturions 2600 ? pour du développement. Simplement pas mal d'entreprises préfèrent faire appel à des prestataires pour passer du temps à leur place pour "remplir les cases" et surtout pour savoir quoi mettre pour optimiser au mieux le site en terme de contenu rédactionnel, juridique, optimisation du poids des photos, choix des mots-clés pour le référencement etc... Oxatis a aujourd'hui 5000 clients dont en gros 80% se sont débrouillés tout seul mais cela représente quand même un millier d'autres qui ont préféré se faire aider. Et puis gardez à l'esprit que concevoir un site ecommerce est effectivement à la portée du plus grand nombre avec des solutions de ce type, mais ce n'est pas la même chose que de mettre en place, paramétrer et savoir utiliser correctement des solutions de gestion commerciale, de comptabilité, d'échanges avec l'expert-comptable ou le logisticien (qui découlent rapidement après le site). Or si la codification de la base de données du site n'a pas été bien pensée au départ, bonjour les problèmes de reprise de base...
    Mais chacun trouve sa place : il y a ceux qui pensent que tout est gratuit, ceux qui cherchent le prix le plus bas sans s'inquiéter plus que çà de ce qu'il y d'inclus et ceux qui cherchent des partenaires plus que des fournisseurs pour être accompagnés dans la durée... Comme toute prestation, cela a un coût...

    Cordialement

  • Matthieu - Kiubi
    Matthieu - Kiubi     

    Bien évidemment le développement implique de la matière grise :-) Je parle ici plus de la perception des clients finaux de type TPE qui baignent dans le discours ambiant du type "la technique c'est gratuit puisque qu'Open Source" ou "sous-traitez au VietNam, en Inde ou à Madagascar...". Les agences web sont de mon point de vue mal équipées pour valoriser le développement spécifique et sa maintenance dans la durée car c'est le métier des SSII/SSLL. Je constate avec 10 ans de recul et une étude de marché qui m'a permis de lever des fonds que celles qui s'en sortent sont les agences qui ont su valoriser leurs prestations à forte valeur ajoutée et/ou qui se sont spécialisées.
    Celles qui cachent leurs prestations de conseil dans la ligne "hébergement" sont en sursis car l'hébergement est à la baisse... (c'est un exemple que j'ai souvent rencontré).
    Monter les prix de la technique est plus simple, tout comme baisser les prix plutôt que de négocier avec le prospect, quitte à en perdre plus. Mon expérience montre cependant que c'est un mauvais calcul à moyen terme. Peu de chance de créer une vraie image de marque pour l'agence par ce biais, peu de chance de créer une relation de confiance, l'agence restera totalement à la merci de la fluctuation du marché et des désidératas des clients.
    Concernant les plateformes hébergées on peut bien évidemment calculer un retour sur investissement, tout autant que sur un logiciel qui s'installe... le client n'est certes pas propriétaire des murs mais bien propriétaire de son fonds de commerce (ses données) qu'il peut exporter à tout moment.
    Je connais plein de propriétaires de boutiques OSCommerce qui souhaiteraient plutôt être locataires en ce moment parce qu'entre pouvoir évoluer en théorie et pouvoir le faire en pratique il y a une différence énorme... Si la pierre reste une valeur sûre dans laquelle on peut investir sur plusieurs dizaines d'années ce qui justifie une démarche « d'achat » plutôt que de location, en matière de logiciel de création de site il n'en va pas forcément de même au vu de la rapidité d'évolution du domaine.

  • sundark
    sundark     

    je me rends pas bien compte je suis pas une experte... Bien entendu ça me paraît énorme mais quels sont les prix sur le marché au juste ?!

  • Mizutch
    Mizutch     

    Il n'y a pas d'argus pour la réalisation des sites, il y a pas mal de notions qu'on ne peut pas évaluer avec leur "titre" ou "descriptif". Avant de mettre les premières briques, il faut se poser des questions plus subtiles : comment éviter les erreurs commises sur l'ancienne version du site, est-ce la structure du site est évolutive?, sa maintenance est pratique?, et le plus important, sa structure et code sont ils optimisés pour le référencement ?. A quoi sert un site e-commerce parfait si il n'est pas visible sur les moteurs de recherches ? On ne parle pas de référencement dans ce devis, ça sera encore un site jetable d'une fabrication en serie dédié à hiberner dans un lieu perdu sur la toile. Les 6300? se seront jamais amortie. Je vous recommande de soulevez la question facheuse pour une fabrique de website qui est le "Référencement". Bonne journée

  • bmaa
    bmaa     

    Parce que selon vous le développement et la technique ne font pas appel à de la matière grise ?

    Le conseil est certes vendeur et devrait faire partie de l'offre de toute agence web, simplement il est rarement mentionné dans les devis car les petites sociétés sont peu encline à payer pour du conseil. L'impression de payer pour du vent les panique.

    Pour un petit client il est plus simple de monter un peu le prix de la technique et de la direction artistique pour amortir le cout du conseil qu'on ne peut vendre, mais qui sera de toute façon réalisé pour que le projet puisse aboutir dans de bonnes conditions.

    Concernant les plateformes hébergées, l'approche se doit d'être différente on ne peut parler de retour sur investissement, mais plutôt de cout de fonctionnement. LE client n'est jamais propriétaire du site avec une telle solution, et l'évolution future du projet peut être plus délicate.

  • Matthieu - Kiubi
    Matthieu - Kiubi     

    La question de fond n'est pas tant le prix que le retour sur investissement de la société, en combien de temps vont-il amortir le coût du site ?
    La "critique" pourrait plutôt porter sur la ventilation des postes budgétaires, ici l'accent est mis sur la technique et peu sur la matière grise : conseils, accompagnement, e-marketing, etc... l'agence doit être plutôt orientée dev.
    Le point c'est qu'à moins que vous soyez une SSII et que le client soit un grand compte, on voit bien que les clients sont de moins en moins enclins à payer la technique. Les plateformes hébergées d'un côté et l'Open Source de l'autres en sont une cause.
    La salut est dans la matière grise, les prestations intellectuelles, et ça, ça se paie cher !

  • McFly3
    McFly3     

    Pour en faire régulièrement, 6300 Euros HT c'est le minimum ! mm en passant par un creloaded ou que sais je encore !
    c'est un boulot de fou pour un "Pro".
    a 300 Euros, on est pas sur la mm longueur d'onde ! tout le monde peut faire un site ! faire un beau site c'est deja plus rare, mais un bon site ....

    Compter 15 000 en passant par un free-lance pour du bon boulot (4 mois de boulot complet)

    c'est juste une question de priorité ! et de confiance des gens qui vont mettre leur n° de CB sur le site ... c'est juste ça :-)

Lire la suite des opinions (19)

Votre réponse
Postez un commentaire