En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

AMD devient un fondeur sans usines

AMD devient un fondeur sans usines
 

Le fondeur se scinde en deux entités. Il cède en partie ses unités de production à la Foundry Company, financée par des fonds en provenance d'Abu Dhabi.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Traroth2
    Traroth2     

    Personnellement, j'ai l'impression que ce type d'opération cache simplement le coût derrière une couche de bureaucratie financière. "Obligé de se séparer de ses unités de production à cause des coûts qu'elle entraine" ? Mais cette filiale aura les mêmes coûts, et les répercutera sur AMD et sur les commandes qu'elle réalisera pour AMD.
    Au contraire, j'ai l'impression que c'est une manière de céder une partie des actifs à un fond étranger sans le laisser accéder au potentiel technologique d'AMD, c'est à dire sans avoir à se justifier auprès du gouvernement américain. On partage les profits, mais pas la technologie. A court terme, ça permet de réinvestir les fruits de la cession partielle dans la R&D, mais à plus long terme, ça diminuera la profitabilité d'AMD.

Votre réponse
Postez un commentaire