En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Apple, champion des exonérations fiscales

Apple, champion des exonérations fiscales
 

Le New York Times pointe la stratégie d'Apple qui, pour des raisons fiscales, a installé ses filiales dans des Etats américains ou des pays européens réputés pour leurs faibles taux d'imposition.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • D accord
    D accord     

    Ce n'est pas de la responsabilité des seuls états d'agir, mais également de celle des associations et des organisations non-gouvernementales.
    Comment ?
    En mettant le focus sur les entreprises, quelle qu'en soit la taille, les plus "vertueuses" [pour la version "positive"] ou, a contrario, les plus "négligentes" [pour la version "accusatrice"].
    Les entreprises verront assez facilement le bénéfice qu'elles peuvent en tirer ou, a minima, la "mauvaise publicité" qu'elles peuvent éviter en faisant "quelques efforts".

    Du reste, certaines initiatives existent déjà même si elles sont encore trop rares et qu'elles ne bénéficient pas toujours de relais suffisants dans la presse. Cette dernière étant -en dehors de quelques exceptions- souvent très frileuse quand il s'agit de pointer, avec l'énergie qu'il faut, certaines entreprises non-exemplaires car elles sont parfois aussi de grands annonceurs ou ont une grande capacité de "nuisance".

  • me33
    me33     

    C'est out à fait ça...

    A partir de ce moment là, est-ce la faute de ces sociétés multinationales d'appliquer ce qui est autorisé ???

    Si les lois changent dans le futur, Apple s'appliquera, comme toutes les autres compagnies qui sont dans la même situation.

    On autorise des coups de baton, mais on se plaint d'avoir mal ???

  • Perfoura
    Perfoura     

    Faux ! Avec le film 1984 Apple se positionait contre IBM big brother, non contre Microsoft. De plus aujourd'hui Apple n'est pas devenu Microsoft mais quelque chose de très différent : ils ont bati leur succès sur d'excellents produits grand public et les services de contenu qui vont avec. Microsoft n'avait rien de tout ça, seulement un OS qui était revendu non pas au grand public mais à des tierces parties, les constructeurs de PC.

  • Optimisation 277
    Optimisation 277     

    On ne peut pas passer son temps à reprocher aux gens et aux entreprises de "profiter" des différences de législation et de règles d'une région à l'autre, d'un pays à l'autre, parfois même d'une Agglomération à l'autre à l'intérieur d'un même état.

    On ne peut pas, non plus, leur reprocher de ne pas avoir un comportement "morale ou éthique"-compatible.

    Les dirigeants des entreprises, petites ou grandes, sont d'abord là pour optimiser l'équation de leur entreprises : maximiser les bénéfices, minimiser les risques, ...
    Parfois cela coïncide avec un comportement "responsable" quand il contribue à une image créatrice de valeur pour l'entreprise.
    Le plus souvent, il s'agit simplement d'optimiser, d'optimiser et côté d'optimiser. En dehors de toute considération de morale ou d'éthique.

    C'est de la responsabilité des états, et des décideurs politiques, d'assumer et d' .,. optimiser -en ajustant- leur législation, sans tomber dans les excès du dumping, du nivellement par le bas, ....

    À suivre, ...

  • H1P2P3P2P
    H1P2P3P2P     

    Faire du neuf avec du vieux, n'est-ce pas au final ce que fait Apple?

    Par ailleurs Apple n'a pas hésité par le passé à présenter son concurrent Microsoft comme la "evil company", allant même jusqu'à faire des publicités sur le thème du roman 1984, Microsoft jouant le rôle de Big Brother avec Windows... Apple est aujourd'hui à la place qu'occupait jadis Microsoft, je ne vais pas les plaindre s'ils sont victime d'anti-Appleisme primaire de la part de l'opinion publique et de certains journalistes...

  • hkqja
    hkqja     

    Comment des moutons de Panurge qui achètent les produits Apple à prix d'or et sombrent dans le consumérisme le plus pathétique pourraient-ils penser différemment ?

  • Bonbaroms
    Bonbaroms     

    C'est tellement facile de vendre son journal en recyclant de vieux articles en mettant juste Apple en lieu et place d'entreprise multinationale.
    Je vous conseille le dessin de Joy Of Tech :
    http://www.geekculture.com/joyoftech/joyimages/1684.gif

  • Nevousréveillezpas
    Nevousréveillezpas     

    +1000
    Et comme d'hab, ceux qui travaillent n'ont aucune retombée positive des bénéfice mirobolants réalisés... C'est ça, la soit-disant crise : de moins en moins de retour sur le travail, de plus en plus sur le soit-disant "investissement" de ceux, déjà riches, qui ne bossent pas, n'ont jamais bossé... Les emplois "créés" le sont le plus souvent dans des conditions (de travail ?) d'exploitation dignes de l'esclavage, les "oeuvres sociales" ne sont que de nouveaux moyens de faire baisser les impôts qui seraient légitimement dus. Poudre aux yeux, les riches n'en ont jamais assez et la mauvaise-foi libérale sert à tout justifier. Mais de quoi se plaignent les travailleurs ! ? ! Saletés de pauvres ! ...

  • Lennart
    Lennart     

    Think different, non tout simplement comme les autres multinationales adepte du capitalisme ultra libéral le plus brutal.

Votre réponse
Postez un commentaire