En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Apportez Votre Propre Appareil !
 

En France, cela revient à laisser le salarié se débrouiller tout seul

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • stefG13
    stefG13     

    AVAP : L'utilisateur achète sur ses fonds propre un outil qui est nécessaire à son activité dans le cadre de sa mission au sein de l'organisation. Cet outil, qui suivant le prix peut être considéré comme une immobilisation, n'apparait pas dans les comptes de l'entreprise. De plus, les charges inhérentes (abonnement, maintenance, assurance) sont à la charge du salarié et ne sont pas indemnisé par l'entreprise. Donc ces charges, qui devrait être normalement dans les comptes d'exploitations sont reportés sur le salarié.
    Donc sur un parc de 5000 outils smartphone /tablette/ plaquette chocolat hitek, on peut estimer à 500? l'appareil + 500? de communication( le tout à la louche !!) 250K? qui sortent des comptes d'exploitation par an et 250K? qui sortent des immobilisations. Or la comptabilité ne doit elle fidèle et honnête ? Un racheteur potentiel de l'entreprise est donc grugé sur les comptes de l'entreprise car ces charges n'apparaissent pas. Ne serait ce pas une fraude tout simplement ?
    D'autre part, le salarié en investissant dans un appareil ; contribue indirectement à l'actif de l'entreprise : il est donc un actionnaire malgré lui. Bravo le pigeon !!!

  • visior64
    visior64     

    Je préfère ne pas apporter mon appareil au travail, dans ces conditions !! Déjà que je suis payée au ras des pâquerettes (et même 40 euros en dessous des minima syndicaux), je ne vais pas en plus leur faire la faveur de payer pour bosser ^^

  • Guigou855
    Guigou855     

    Donc, le BYOD est une non évolution.
    C'est comme donner un PC portable à un commercial. Ce PC est choisi, acheté, configuré, maintenu par l'entreprise et le commercial s'en sert dans le cadre pro, pendant ses heures au bureau ou en déplacement, et à la fois dans le cadre perso.
    Bref, on fait ça depuis 20 ans (pour les plus courageux à l'époque, les portables d'alors n'étant pas réellement portable).

    L'AVPA se contente de respecter précisément ce qu'il annonce:
    Apportez au travail, pour travailler
    Votre appareil (pas un appareil payé et géré par l'entreprise)

    Gestion impossible pour la DSI, grosse porte d'entrée dans le réseau de l'entreprise pour tout un tas de malwares.
    Mais les entreprises ne voient peut-être que l'avantage immédiat, débourser beaucoup moins pour l'achat des dits appareils.
    De même, il n'y a plus à gérer les susceptibilités de chacun: "Lui a un iPhone 4S, je n'ai qu'un 3GS".
    Enfin, une économie de temps, puisque la DSI n'a plus à gérer tous ces matériels.

    Mais au final, ces quelques avantages sont, selon-moi, largement contrebalancés par les failles de sécurité potentielles qui sont introduites dans le SI. (malwares en tout genre, perte de données confidentielles, etc...).

Votre réponse
Postez un commentaire