En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Attirer et fidéliser les programmeurs, c'est possible, même en France !

Attirer et fidéliser les programmeurs, c'est possible, même en France !
 

Les développeurs de talent sont une denrée rare que les grandes entreprises, les start-up et les SSII s'arrachent. Elles rivalisent d'imagination pour les attirer dans leurs équipes et les empêcher de partir tenter leur chance en Californie.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • MUNCI
    MUNCI     

    "En France, la pénurie de développeurs ne frappe malheureusement pas que les entreprises les plus petites ou les plus jeunes"

    => Précisons tout de même que sur les 76 000 demandeurs d'emploi IT inscrits à Pôle Emploi (toutes cat.) en septembre 2013, près de 21 000 d'entre eux sont inscrits dans la famille "Études et développement informatique" ... soit 27,2% des demandeurs d?emploi des métiers IT.
    Ce qui fait d'ailleurs la 3eme famille où le compte le plus de demandeurs d'emploi IT sur les 8 familles de métiers IT de la nomenclature Pole Emploi.
    Une fois de plus, la prétendue "pénurie de développeurs" en France est donc... toute relative.
    A lire : http://munci.org/Non-pas-34-000-ni-57-000-mais-au-final-plus-de-76-000-demandeurs-d-emploi-en-France-dans-les-metiers-IT-Informatique-Telecoms

  • vaxxin
    vaxxin     

    En tant que jeune diplomé d'école d'ingénieur je me permets de faire quelques remarques :
    - Il y a énormément d'offres de stage/première embauche, il est impossible de faire le tour et de pouvoir tout comparer. C'est donc les entreprises qui sont reconnues ou qui prennent la peine de venir se présenter dans les écoles qui à mon avis réussissent le mieux à recruter. Le salaire reste une donnée à prendre en compte, de mon expérience le salaire de départ pour un ingénieur développeur correcte commence aux alentours de 36 000euros à Paris et avec un peu d'expériences ils peuvent atteindre rapidement 50K dans les domaines très technique (jeux vidéo, recherche scientifique, performances, etc).
    - Le status de développeur est aussi beaucoup plus reconnu au Royaume-unis et les développeurs sont aussi beaucoup mieux payés. En France un développeur est encore trop souvent vu comme une ressource interchangeable, un ensemble de compétence. Or, tous les développeurs ne se valent pas et ne feront pas tous avancer l'entreprise de la même manière par la qualité de leur code, leur initiatives et leur qualité relationnels.
    - Il est inexact de dire que la seul évolution possible pour un développeur est de devenir manager. Dans beaucoup d'entreprise il existe le status d'expert qui commence à être aussi reconnu que celui de manager. D'autres entreprises ont aussi mis en place le status de "lead developer" qui va encadrer d'autres développeur tout en continuant à assurer des développements.

Votre réponse
Postez un commentaire