En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Ces start up qui doivent recruter à l'étranger

Ces start up qui doivent recruter à l'étranger
 

Face à une pénurie de compétences pointues en France, de jeunes pousses du web recrutent dans la Silicon Valley, au Royaume-Uni ou en Europe de l'Est.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

14 opinions
  • Voran
    Voran     

    Les Français auusi sont prèt à travailler tout un week end pour boucler un projet...tant que cela ne tourne pas à l'esclavage.

    Certaine start up peine à recruter en France tout simplement parcequ'elles manquent d'attrait et de crédibilité.

    Il est facile de déclarer que les Français sont surpayer par rapport aux étrangers, mais plus difficile de le prouver

    Programmer avec un pseudo language tel ruby ne demande pas de compétence pointu de toute manière ...

    Parions que les salarié d'europe de l'est réprésente la majorité des salariés de ces start up ... mouarf.

  • tr3
    tr3     

    voila des gens qui jouent avec l'argent des autres. voila des gens qui se dégagent de toute resposabilité face a la formation. voila des gens qui recrutent a l'etranger en crachant dans la soupe de leur pays. mais expliquez moi pourquoi ces recrues acceptent de venir en france. installez vous la bas vous verrez
    signé : un directeur informatique qui bosse aussi le week-end avec mon equipe et qui ne travaillera pas avec votre sociérté

  • Chris7888
    Chris7888     

    Je n'ai pas fait de grande école en informatique mais ancien étudiant à la fac et de mon point de vue en rejoignant celui des autres il n'est pas nécessaire d'apprendre les langages du moment pour savoir développer.
    Je vois trop de "Geek" Coder dans les boites qui s'amusent avec les technos mais déjà si ils avaient un bon esprit de conception et d'algorithme çà serait déjà pas mal, bien souvent je vois des gens se faire plaisir et ne pas comprendre aux attentes du client et cela n'est pas un problème de langage.

  • V.....
    V.....     

    Quelques offres gratinées genre "cherche développeur ingénieur en info + titulaire du diplômes d'expert comptable" ou "cherche ingénieur bilingue français/serbo croate")...

  • V.....
    V.....     

    C'est faire un faux procès aux écoles, celles-ci inculquant les principes de base indépendants des langages utilisés et qui sont des savoirs bien plus durables que la maîtrise parfaite de telle techno en vogue à un instant donné.

    Et clairement, les recruteurs sont en cause de par leur volonté à avoir une personne opérationnelle de suite sans la former. Je me souviens un jour d'une offre d'emploi demandant 2 ans de .Net mini alors que la version finale était sortie à peine 15 jours avant, était-ce bien réaliste?

    D'ailleurs un des recruteurs avoue la vraie motivation, à savoir une question d'argent...

  • Zifro
    Zifro     

    Ah oui, les profils Ruby on Rails, c'est très rare !
    Sauf que de très nombreuses sociétés l'utilisent, après avoir recruté ces profils soit-disants rares, ou en formant leurs équipes.

    Je rejoins le commentaire qui dit que l'école doit former à des connaissances, des concepts, des façons d'appréhender des problèmes. PAS à des technologies spécifiques. Que faire d'un diplôme "Ingénieur C++" quand le marché en demandera moins ?

    Enfin, mention spéciale pour Albin Serviant, qui, d'après l'article, n'a recherché son profil marketing que dans les grandes écoles et à l'APEC... j'imagine que pour lui, les filières courtes (BTS / DUT) ne débouchent pas sur de vrais diplômes, avec des gens motivés...
    Les annonces d'emploi, en France, sont souvent irréalistes. Du style : diplôme d'une grande école, 10 ans d'expérience en Ruby on Rails + certification AS/400...

  • fedora
    fedora     

    Faut arrêter avec Paris. Je connais pas mal d'informaticiens de talent qui change de ville car les logements sont hors de prix sans parler des transports -> qualité de vie zéro.
    Il y a plein de codeurs de talent ailleurs en France ! et d'ailleurs il existe même un truc moderne qui s'appelle le télétravail ...
    Alors faire venir des ricains à Paris c'est juste une blague de startup qui se la raconte, rien de plus.

  • ploup
    ploup     

    Paris, la Ville lumière, constitue aussi un facteur d'attractivité. Paris et ses Parisiennes !=> N'importe quoi. Paris et ses loyers / niveau de vie complètements deconnectés de la réalité économique. Je ne comprend même pas que des étragers rêvent de cette ville.

  • DominiqueD.
    DominiqueD.     

    Dans la Valley, les informaticiens francais ont vus généralement comme des très bons informaticiens, et ils sont recherchés. En France, soit-disant, on n'arrive pas à recruter les bons profils.

    Soit il y a qque chose qui merde dans la formation, soit il y a un pb de l'embauche à la francaise !

  • peignoir
    peignoir     

    Typique : L'ecole a raison l'entreprise n'à rien compris...

Lire la suite des opinions (14)

Votre réponse
Postez un commentaire