En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Cinq sociétés de services qui recrutent

Cinq sociétés de services qui recrutent
 

Si toutes les régions sont concernées, la région Rhône-Alpes est particulièrement à l'honneur avec près de 200 postes proposés.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

10 opinions
  • l'auteur
    l'auteur     

    Si vous souhaitez faire partager votre expérience, n'hésitez pas à me contacter, votre témoignage m'intéresse. Merci.

  • prestafrance
    prestafrance     

    Sur 01net, on a quand même quelques articles d'ordre social, faut pas exagérer...confère par exemple http://pro.01net.com/editorial/516126/ssii-ton-univers-impitoyable/ et les autres articles sur le même thème. Cela peut donner des pistes de réflexion à tout ceux qui travaillent ou souhaitent éventuellement travailler en SSII.

    N'importe quel débutant qui va lire régulièrement les articles de 01net et ses commentaires pourra comprendre qu'en SSII on est pas chez les bisounours et ils seront du coup un peu moins "naifs" et c'est déjà ça de gagné.

    Ce qu'il reste à gagner c'est une vraie convention collective avec plus de protection pour les salariés des SSII...

  • NoPseudo714455
    NoPseudo714455     

    Justement faites donc votre travail de journaliste, faites nous vraiment un article sur les conditions de travail en SSII, informez les étudiants de ce qui les attends vraiment dans ces "boites d'intérims".

  • l'auteur
    l'auteur     

    Cet article n'a pas pour but de "faire de la pub" aux SSII, ni de leur nuire, mais de livrer des informations sur les recrutements qu'elles annoncent vouloir réaliser.
    A l'heure où plus de 33 000 informaticiens sont au chômage, ces informations peuvent en intéresser certains, même si nous ne sommes pas dupes de certaines pratiques déplorables.

  • prestafrance
    prestafrance     

    Client final = donneur d'ordre initial à qui va bénéficier la prestation. Que ce soit via 1 ou plusieurs SSII et intermédiaires ou via le service informatique ou la société informatique de l'entreprise.

    On ne change pas des ampoules...on reste souvent plus d'un an chez le client...j'ai vu des chefs de projet rester plus de 5 ans chez le client, ça s'appelle du délit de marchandage...

  • Guimo
    Guimo     

    Quand les clients finaux n'ont pas filialisé ou externalisé leur informatique...

    C'est très mal connaitre le marché de l'info que de parler encore de client final.

    Tu connais beaucoup d'entreprises qui embauchent l'electricien qui est venu changer une ampoule?

  • Bazinga
    Bazinga     

    Je confirme. Enormément de turn over de cdd chez Open. Salaires plutôt bas en comparaison des autres SII. Si vous êtes ingénieur réseaux et votre rêve est de répondre au téléphone pour une mission n'ayant aucun rapport avec votre bagage, Open est fait pour vous.
    Mais il y a encore plus bas comme salaires chez Realogic.

  • prestafrance
    prestafrance     

    Cet article est probablement censé faire de la publicité à ces SSII. Hors quand on connait un peu le monde des SSII, ce genre d'article fait plutôt de la mauvaise publicité pour les SSII.

    Idem pour l'article récent sur Sopra qui recrute 1000 personnes en 2010.

    Le cycle de gestion des RH dans les mauvaises SSII (soit une grande majorité) c'est :

    1) 80% des recrutements prévus réservés aux jeunes diplômés sortant de l'école avec un salaire au plus bas (sponsoring fréquent : on va chercher les jeunes dans les écoles via des professeurs et intervenants travaillant en SSII pour leur proposer un stage de pré embauche).
    2) Évolution pendant 2 ans avec augmentation de salaire de 5 à 10% si on fait partie des "meilleurs".
    3) Évolution bloquée : mission ne correspondant pas au profil, souhaits d'évolution non pris en compte, suivi des "managers" rare ou inexistant, qualité du travail non reconnu, investissement non reconnu (les semaines de 50 heures ne sont pas rares...surtout en forfait), pression de plus en plus importante, manque de formation, gel du salaire, etc
    4) Insatisfaction grandissante qui entraîne démission pour ceux qui ont trouvé ailleurs ou licenciement pour ceux qui n'ont pas accepté une mission à 800 km, qui sont en inter-contrat ou qui ont un peu tardé à partir et qui n'ont pas continué à se surinvestir. Il y a par ailleurs des départs plus naturels comme des départs en retraite.
    5) On garde donc les "meilleurs" éléments à savoir ceux qui acceptent de subir tous les abus de leur SSII favorite dont ils sont fans sur Facebook. Pour les effectifs manquants, on retourne à l'étape 1).

    La boucle est bouclée.
    C'est un système bien rodé qui coûte moins cher que de vraiment gérer les RH.
    Gérer les RH en SSII, c'est très limité.
    RH en SSII = entrées (recrutements), sorties (solde de tout compte) et entre 2 : paie et formations si c'est pour gagner une mission.

    Il est important de bien connaître ce cycle afin de bien appréhender son évolution professionnelle.

    Pour évoluer dans sa carrière, il est donc indispensable de se caler sur le cycle de gestion des RH des SSII et changer de SSII tous les 2 ans (sauf si on est satisfait bien sûre, ça peut arriver) si on n'a pas trop le choix, car le mieux, après 5 ans d'expérience, c'est d'être dans une "vraie entreprise" à savoir les clients finaux.

  • sprungli
    sprungli     

    Attention au sujet d'OPEN. Ils recrutent 400 collaborateurs après en avoir fait partir 500 par des salaires très bas et des conditions de travail en dégradation constante. Les syndicats sont d'ailleurs à pied d'oeuvre dans le sud à ce sujet. L'entreprise a passé une année 2009 désastreuse (-15.9%).

  • ex_altran
    ex_altran     

    en gros apres avoir viré les gens qui coutent cher on va recruter des petits jeunes pas cher qu on va arnaquer pendant quelques annees avant de les virer a leur tour

    Si vous etes au chomage et n avez pas le choix, c est mieux que rien. mais ne vous faites pas d illusion sur ces marchands de viande et n ayez aucun scrupule si vous pouvez les planter. Eux n en n ont vraiment aucun

    PS: petot truc altran d il y a quelques annnes. pendnant la periode d essai on vous porpose un saliare inferieur (10-20%) a celui pour lequel vous etes embauche. A l epoque si vous refusez, ils vous le rendent sous forme de prime a la fin de la periode d essai

Votre réponse
Postez un commentaire