En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment est financé l'open source ?

Comment est financé l'open source ?
 

Une des grandes questions que se posent les DSI au moment d'acheter un logiciel concerne la pérennité de la solution, estimée le plus souvent à travers la solidité financière du fournisseur.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

23 opinions
  • jpc_aware
    jpc_aware     

    Bjr
    Article interessant mais qui ne répond pas à la question du titre.
    J'aurais bien aimer lire le financement des communautés du libre, les couts cachés d'une solution libre pour un DSI, le cout du support de ces solutions (tt le monde ne peut pas suivre et participer aux forums de ces produits)
    Bonne journée

  • wxazty
    wxazty     

    La preuve que c'est vraiment nul, auchan !

  • Sv1 le pingouin(2)
    Sv1 le pingouin(2)     

    Puisque la pub est toujours du meilleur effet quand elle vient d'une autre personne, je serais donc cette personne.

    M. Nitot, a son propre blog, qui lui ne se limite pas à 1500 caractères et là, ... bah il survole beaucoup, beaucoup moins. Par contre, si on est vraiment intéressé, c'est assez instructif et ma fois, assez nuancé sur le librisme.

    (Je sais ce qu'est l'extrémisme libriste, j'en suis l'un des plus fervents défenseurs)

    Voila, sinon, je ne dévoilerai pas l'adresse ici, il faut être un peu motivé quand même. Et puisque chez 01net les commentaires partent vite en vrille, je préfère éviter que cela déteigne sur le blog de notre ami.

  • Sv1 le pingouin(2)
    Sv1 le pingouin(2)     

    Ce qui me fait assez rire, c'est que la pile IP (technique hein?) de windows est basée sur un logiciel libre... Quand aux macs, c'est tout le noyau qui l'est. reste donc certains gros systèmes Unix, mais ça m'étonnerai d'en trouver un sur mon bureau en arrivant au travail...

    Evidément, puisque j'ai laché de gros termes techniques, voici les explications:
    Pile IP: la partie qui permet à votre ordinateur d'utiliser sa carte réseau/wifi pour dépasser le premier modem/routeur dont il aura besoin... en gros vous utilisiez du code libre au moment de poster votre message disant que c'est possible de faire sans ... et ce sur votre propre machine.

    Pour ce qui est du noyau, il s'agit de la partie centrale autour de laquelle s'organise tous les logiciels qui tournent actuellement sur votre machine, elle permet l'accès aux fichiers, à tout ce qui peut être connecté à l'ordinateur de près ou de loin, en gros, rien ne peut se faire sans lui.

    quand à tout ce qui est e-mails, web, n'en parlons même pas, la plupart des serveurs en activité sont libres. (pas tous, mais une grosse majorité)

  • Tulan
    Tulan     

    Oui Les logiciels Open Source existaient avant Linux, mais c'est bien grâce à ce phénomène qu'est GNU/Linux qu'ils ont acquis leur renommée actuelle, que des gens en entendent parler et viennent voir de quoi il s'agit, que des développeurs se lancent dans la réalisation d'applications car le marché est là ...

    Sinon le site de 01net tourne sous Apache/PHP, donc encore une fois merci les logiciels libres!!!

  • Tristan Nitot
    Tristan Nitot     

    J'ignore si je choisis bien mes sujets pour mieux les louper dans leur traitement, mais le fait est que 01Net.com me demande de les traiter en 1500 signes (1 feuillet), ce qui esst bigrement court. Je dépasse presque toujours cette limite artificielle, mais je sais reconnaître mes limites : je ne peux pas résumer mieux que cela en quelques lignes un livre de 170 pages. C'est pourquoi j'encourage mes lecteurs à le lire : http://izibook.eyrolles.com/store/show/209 .

  • Antablop
    Antablop     

    RSI_Lambda comme Seb_2411, vous avez tendance à tirer le drap du coté d'vos préferences quitte à erroner l'information...

    "R : [...] l'équipement de base d'une TPE en France est en général composé de trois ou quatre PC Windows (Dell), d'un petit serveur de fichiers Windows (Dell ou HP) et de quelques imprimantes (HP). Côté softs, on trouve Office plus un logiciel 'métier'. Ca c'est du 100 % propriétaire[...]"

    >> On peut tout à fait concevoir un système informatique entièrement sous du soft proprietaire, pourquoi pas. Ensuite perso j'aurais quand même tendance à mettre le proxy/routeur sous linux histoire d'avoir un filtre antisaloperie puissant, fiable et stable -de même que le serveur; ce n'est qu'un avis personnel.
    _________________
    "Là où il y a un peu de changement, c'est le milieu des associations et de la fonction public. Tous les deux pour des notions d'argent, argent qui en général n'est pas le leur ! Les premières font vivre leur SI avec des stagiaires bidouilleurs, les autres doivent occuper des armées mexicaines de fonctionnaires invirables et le Libre est idéal pour cela."

    >> Pour bosser actuellement en administration, vous pouvez pas savoir à quel point l'argent peut être foutu en l'air. Croyez moi, ça fait assez peur. (Par contre c'est marrant, sur les salaires ils savent bien faire leur compte...)
    ____________________
    "Oui, bien sûr. Mais entre discuter et se tirer dessus à boulets rouges, il y a un gap, non ? Remarque, cela a l'avantage d'écrémer un peu !"

    >> Là j'suis tout à fait d'accord, c'est assez aberrant d'voir à quel point les linuxiens peuvent parfois se foutre sur la gueule entre distributions différentes ET MEME entre environnement de travail différent (cf gnome vs kde).
    _____________

    "Le problème est que les standards édictés sont trop souples et que chacun les interprète à sa façon. L'un des avantages du propriétaire : les standards sont d'une rigidité absolue et donne en général des piles systèmes/applicatives plus solides. CQFD."

    >> Gné ? Les standarts sont les mêmes pour tout le monde, que ce soit pour les devs de solutions proprietaires ou les devs de logiciels libre. A noter que les seconds font un effort quant à la portabilité de leurs softs la plupart du temps. CQQFD.
    ________________________

    "Je n'ai jamais dit que Microsoft et consorts n'avaient pas eux aussi oublier les clients au bord de la route ! Mais quand on parle de Libre, oublies un peu les précurseurs (genre Apache, MySQL et autre PHP) et regardes comment les anciens 'tauliers' essayent de prendre le train en marche (Sun, Bull, IBM ?)"

    >> Lorsque certains exemples sortent de vos shémas prédefinis vous préferez les oublier ? Ce n'est pas la meilleure façon d'obtenir un point d'vue objectif y m'semble.

    Il y a du bon comme du mauvais dans les solutions proprietaires comme dans les solutions libres. J'comprendrais jamais pourquoi des gens comme vous ou Seb_#Unrecognized passent leur temps à casser du sucre sur l'une d'elles.

  • berlioz77
    berlioz77     

    IL est marrent de voir, de papier en papier, les articles de Mr Nitot.
    Toujours un super sujet (et là je ne suis pas ironique), qui finit toujours en cul de poule?
    On ne parle plus de troll à ce niveau mais de désinformation. L'article ce nome « Comment est financé l'open source ? » et au final on à juste une explication sur le mode de propagation du libre (par contre cette partie est correcte mais hors sujet) et une espèce d'injonction qui dit que les DSI devront passer au libre?

    Perso je trouve ceci nul (comme ma grammaire).

    Je vous invite à lire tous ces papier et vous constaterez que le sujet finit toujours par dérivé dans l'extrémisme pro libre (ce qui est un peux normale vue sont taf).

    Par contre je tien à souligner qu'il utilise les mêmes méthodes que Microsoft mais en moins fine? le libre à encore des progrès à faire :-P (tout comme moi sur mon orthographe :-( )

  • berlioz77
    berlioz77     

    Petite information : je boss dans la fonction publique.

    Pour la partie libre je ne suis pas d’accord sur l’histoire du pas cher. Dans certain cas il est vrai que ces très intéressant (la gendarmerie avec OCS) car il y a un effet de volume qui créait une économie sur l’achat des licences clients. Par contre pour une collectivisée (type ville ou conseil régionale) l’effet est inverse les couts de déploiements sont plus élevée que l’économie des licences clients.

    Par contre, il ne faut pas oublié que la fonction publique à la différence des boites privées n’est pas maitre de ces choix. Un directeur regarde le cout. Un maire ou un élu regarde ce qui est politiquement cool. Résultat on à vue vers 2000 des élu dire il faut passer au libre… résultat 8 ans plus tard on revient au proprio… et ce mouvement est général. Les DG et DSI ont trop souffert des problèmes de jeunesse du libre (les prestataires sur le libre jusque 2005 étaient inexistant).

    Donc il ne faut pas donner la fonction publique comme exemple du libre car le choix est pas objectif.

  • RSI_lambda
    RSI_lambda     

    je vais répondre à notre troller habituel, même s'il ne fait toujours pas l'effort demandé côté grammaire et orthographe ...

    ----------
    Pourquoi tu peux sérieusement avoir un SI totalement proprio ?
    R : Euh, ben oui ! M'enfin là, je parle dans le vide, tu ne sais pas ce qu'est un SI, tu ne connais que le PC devant toi. Si on en croit les chiffres de vente, l'équipement de base d'une TPE en France est en général composé de trois ou quatre PC Windows (Dell), d'un petit serveur de fichiers Windows (Dell ou HP) et de quelques imprimantes (HP). Côté softs, on trouve Office plus un logiciel 'métier'. Ca c'est du 100 % propriétaire, si je ne m'abuse ! Bien sûr, si un stagiaire installer Firefox sur un poste pour faire genre, ça compte pour toi. Je peux faire la même démonstration avec une PME.

    Là où il y a un peu de changement, c'est le milieu des associations et de la fonction public. Tous les deux pour des notions d'argent, argent qui en général n'est pas le leur ! Les premières font vivre leur SI avec des stagiaires bidouilleurs, les autres doivent occuper des armées mexicaines de fonctionnaires invirables et le Libre est idéal pour cela.
    ----------

    ----------
    C'est quoi le rapport avec la pérénité ? Y'a toujours des discussions plus ou moins passionné entre les différentes communautés.
    R : Oui, bien sûr. Mais entre discuter et se tirer dessus à boulets rouges, il y a un gap, non ? Remarque, cela a l'avantage d'écrémer un peu !
    ----------

    ----------
    Les entreprises et les dev bénévoles étant liée difficile de dire qui mangera quoi. C'est la communauté qui fera qu'un produit fonctionne ou non. Et cette communauté est composé de tout.
    R : Quel est le lien entre les développeurs bénévoles et les entreprises ? Déjà qu'on a du mal à établir un lien avec les développeurs indépendants alors qu'ils sont payés !
    ----------

    ----------
    C'est absolument pas l'idée du libre.
    R : Ou bien cette belle idée du Libre n'a-t-elle pas toujours été appliquée par tout le monde ?
    ----------

    ----------
    Et les plus grands défenseurs des standards sont : Les communautés liéés au libre.
    R : Le problème est que les standards édictés sont trop souples et que chacun les interprète à sa façon. L'un des avantages du propriétaire : les standards sont d'une rigidité absolue et donne en général des piles systèmes/applicatives plus solides. CQFD.
    ----------

    ----------
    Bien sur je doute pas que mysql, posgresql,apache, Redhat, etc ... se foutent des clients ...
    R : Je n'ai jamais dit que Microsoft et consorts n'avaient pas eux aussi oublier les clients au bord de la route ! Mais quand on parle de Libre, oublies un peu les précurseurs (genre Apache, MySQL et autre PHP) et regardes comment les anciens 'tauliers' essayent de prendre le train en marche (Sun, Bull, IBM ?)
    ----------

Lire la suite des opinions (23)

Votre réponse
Postez un commentaire