En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Comment ne pas faire rimer free-lance avec solitude

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • fdaversin
    fdaversin     

    Comme évoqué suite à l'article "trouver des missions", les réseaux ne servent pas seulement à échanger entre professionnels isolés mais bien de faire du BUSINESS et de garder une partie de l'avantage économique de ses informations-clefs (dispos, opportunités chez le clients...). Pour profiter de toutes les opportunités du marché et conclure des deals hors des circuits traditionnels lorsque c'est possible. Etre "acteur" de son staffing.
    Pour ce qui est du statut freelance non révélé, c'est effectivement le cas mais les choses évoluent très vite car les freelances sont de plus en plus nombreux et l'information circule de mieux en mieux... en notre faveur bien sur!

    Florent Daversin
    http://www.freelancebusinessclub.com

Votre réponse
Postez un commentaire