En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Condamné à verser 4 000 euros pour avoir manqué ses objectifs de référencement Web

Condamné à verser 4 000 euros pour avoir manqué ses objectifs de référencement Web
 

La cour d'appel de Montpellier a condamné un prestataire qui n'a pas atteint les objectifs fixés dans deux de ses contrats.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • Karedas
    Karedas     

    Les seuls personnes prenant le risque de promettre de tels résultats (impossible à atteindre mais la n'est pas la question, même une première page de google sur un mot clef, on le met pas sur contrat) sont des amateurs qui n'ont qu'une lointaine idée de ce qu'est le référencement et ses mécanismes.

    Cette décision de justice est donc une bonne nouvelle pour les vrais référenceurs, car elle fait le ménage.

    Ceci dit vu la date du contrat, je ne suis pas sûr qu'on trouve encore 5 ans après des prestataires faisant de telles promesses ou de clients tombant dans le panneau.

  • jacofee
    jacofee     

    Hé oui! Trop tard pour se prévaloir de ce résultat.
    En plus, si quelqu'un pouvait réclamer une prime pour cette publicité, ce seraient les tribunaux et les avocats.

    J'ai apprécié le commentaire de Séverine Serres, qui est très instructif. J'ajouterais qu'il ne faut pas s'engager sans prendre conseil, quelle que soit la personne consultée. Deux têtes pensent mieux qu'une.

  • Alex59126
    Alex59126     

    Ben oui, grace à cet article, il va dépasser de loin les objectifs non ?

    On parle des sites partout maintenant ;)

  • Séverine SERRES
    Séverine SERRES     

    Comment éviter ce type de déconvenue, 4000 euros + frais annexes facilement imaginables d'une telle procédure... ?

    Les TPE et PME ont tout intérêt à recruter un juriste d'entreprise, quelques heures dans l'année pour verrouiller tous les engagements qu'elles prennent ou bugéter correctement les risques pris, le cas échéant.

    Un juriste d'entreprise qualifié et expérimenté en droit des affaires, contrats, fiscalité, est le spécialiste du management de risques, au service des entreprises.

    Des techniques d'embauche ponctuelle existent (et même des services gratuits d'établissement des fiches de paie correspondantes), ce n'est pas cher du tout. Le juriste d'entreprise est votre salarié, une heure par mois (65?/h environ, coût total, charges patronales incluses, Congés payés et prime de précarité inclus), un jour par mois (moins cher qu'à l'heure en convention de forfait jour), une semaine par an, par exemple !

    Pensez-y...

    Si 10 contrats sont signés, tous avec des risques comme ce Monsieur l'a fait... le coût peut vite devenir insurmontable et l'entreprise peut déposer le bilan...

    Moralité, il vaut mieux anticiper les risques, et c'est le métier d'un bon juriste d'entreprise, à votre service.

  • psys
    psys     

    c'est la toute la difference. Il incombe prestataire de verifier sa comprehension du theme, l'étendue de ses possibilités ... et sa maitrise de la langue française. Vous ne m'oterez pas de l'idée qu'il y bien des analphabête "forts en bouche" dans le monde du travail - cela coute cher à tout le monde.

  • Web and business
    Web and business     

    Bonjour, moi aussi je fais du référencement et il est vrai qu'en prenant en compte tous les paramètres (l'évolution des algos, l'augmentation quotidienne du nombre de site Web et les nombreuses techniques utilisées par la concurrence) il ne faut pas s'engager comme ça même pour faire vendre. Google même dit que l'on ne peut pas garantir un positionnement. Mais bon cette décision permettra un peu d'assainir toute cette publicité sur les publicités de référencement.

  • fsviking
    fsviking     

    On promet tout simplement de faire référencer sur la première page de résultats une phrase clef dont personne ne fait la recherche, tel que "brosses à dents vertes spécifiquement conçues pour des gens qui n'ont que 31 dents" - pour exagérer un peu. Cela se fera sans problème mais le résultat sera sans valeur pour l'entreprise. Garantir pour des phrases qui sont beaucoup en demande est réellement impossible. Et si 20 référenceurs promettent à 20 clients de faire paraitre les mêmes mots clefs sur la première page de résultats où il n'y a que 10 places ? Finalement, ça ne suffit pas d'attirer un grand nombre de visiteurs s'ils n'achètent rien. Exemple : on optimise pour "Paris Hilton" sur un site d'avocats. Il y aura beaucoup de visiteurs mais aucunes ventes. "Viel Geschrei und wenig Wolle".

  • fsviking
    fsviking     

    Il faut donc être prudent avec ce qu'on promet dans un contrat de prestation. S'il s'agit vraiment d'un professionnel, il devra savoir qu'il est réellement impossible de garantir ce qu'il a promis.

  • vrom23
    vrom23     

    J'ai vu sur un blog :
    [color=#ce0000][g]"La publicité est [url=http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/a_propos_de_telechargercom/fonctionnement_du_forum/reglement_du_forum__pas_de_questions_techniques_ici__-383468/messages-1.html]interdite[/url] sur le forum."[/g][i] (Merci de lire les règles.)"[/i][/color]
    le référenceur affirme donner des garanties de positionnement.

    Est ce sérieux, peut on lui faire confiance??

  • marabet
    marabet     

    Mais le prestataire a pris des risques inutiles en signant une obligation de résultat sur un service aussi aléatoire que le référencement. De plus, il suffit que le gestionnaire du site ne le tienne pas à jour, pour que son audience se dégrade.

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire