En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Des pistes pour contrôler l'e-reputation de son entreprise

Des pistes pour contrôler l'e-reputation de son entreprise
 

Au cours d'une table ronde sur l'e-reputation, les spécialistes de la veille ont donné quelques-unes des clés pour s'adapter aux nouvelles formes de communication du Web 2.0.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • papaecolo
    papaecolo     

    e-réputation à surveiller aussi pour les particuliers: notamment pour ceux qui recherche un emploi. Les recruteurs jettent toujours un oeil sur Internet pour en apprendre un peu plus sur les candidats...

    http://fotoforom.free.fr/index.php/2011/07/06/controler-sa-e-reputation/

  • julien543
    julien543     

    Le titre de cet article est "Des pistes pour contrôler l'e-réputation de son entreprise"

    Voici une piste !

    Utiliser un logiciel de veille internet du type http://www.zen-reputation.com !

  • LeBlogQuiMarche
    LeBlogQuiMarche     

    Il ne faudrait pas qu'à la lecture de votre billet les internautes se figurent que l'e-réputation se limite à des outils de buzz Marketing sur les réseaux sociaux.
    L'e-réputation met à mal toutes les conceptions du marketing et réhabilite la cohérence au service de la marque.
    C'est notamment ce que chez e.walking nous tentons d'exposer sur notre blog, www.leblogquimarche.com

    A+

    Emmanuel.

  • Macdonatien
    Macdonatien     

    Ton pseudo X.. HK pour Hington Klarsey ? :)

  • XHK
    XHK     

    Ce que je constate :

    La plupart des bad buzz sont liés à une erreur de communication de la part des marques. Ces failles sont exploitées par la concurrence, qui s'y engouffre à grand renfort de blogs partenaires, à la limite de la concurrence déloyale.

    La communauté manipulée suit dans bon nombre de cas.

    L'ex salarié est aussi devenu l'un des problèmes numéro un des entreprises, car l'exploitation d'informations sensibles, en défaveur de l'entreprise, sur fond de procédure de licenciement sont légion. L'ex salarié est systématiquement victimisé, ce qui est bien naturel, et l'entreprise est perdante à 100% en terme d'image, quoi qu'il en soit de l'argumentation sur le fond.

    L'impact des campagnes de dénigrement est dévastateur sur Internet, car c'est le nombre élevé des relais d'informations, informations peu vérifiables dans la majorité des cas, ET l'importante fluctuation structurelle du web, qui imposent d'adopter des méthodes beaucoup plus efficaces de préservation des marques.

    Une modification des textes de loi préservant les personnes morales et physiques des détracteurs usant de propos à caractère diffamatoire pour commencer (Eg le délai de prescription) ;

    le bannissement de la sensation d'anonymat sur Internet ;

    la sensibilisation des magistrats et des cabinets d'avocats aux nouvelles délinquances numériques ;

    la mise en place de nébuleuses propriétaires et mercenaires permettant de limiter l'impact des bad buzz ;

    et que les marques prennent le temps de faire valider leurs campagnes (avant leur sortie) par des spécialistes indépendants de leur agence de communication.

    Ah oui, et puis il y a la veille... pour constater qu'il est déjà trop tard. Enfin c'est vous qui voyez.

Votre réponse
Postez un commentaire