En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Deux tiers des informaticiens prêts à changer d'employeur

Fort désir de mobilité chez les informaticiens.
 
Fort désir de mobilité chez les informaticiens. - Fort désir de mobilité chez les informaticiens.

Le cabinet de recrutement Expectra a interrogé plus de 3 500 informaticiens afin de connaître leur état d'esprit. Au désir de mobilité s'associe un constat d'impact négatif de la crise sur l'évolution de carrière.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • sandra101
    sandra101     

    Expectra et jeudis sont des recruteurs au service des vendeurs de chair fraiche, pas des instituts de sondage. Quelle légitimité ont-ils pour établir des panels et conduire des sondages?

  • un informaticien
    un informaticien     

    Je ne pense pas que Expectra et Lesjeudis soient tombés dans la facilité de ne pas prendre un panel représentatif de la population informaticienne. Si c'est la cas, ils sont tombés bien bas...

    Cependant, c'est évident que cette étude est orientée : "ne ratez pas le wagon de la reprise, inscrivez-vous sur nos sites d'emplois!". Et ainsi, les recruteurs qui ont une belle banque de CV qu'ils payent aux sites d'emplois (gling gling gling) et qui s'est qui change (encore) de boultot, c'est nous...

  • sandra101
    sandra101     

    Donc 2 tiers des informaticiens en contact avec lesjeudis.com cherchent à changer d'employeur. Généralement, quand on fréquente le site lesjeudis.com ou qu'on reçoit leurs annonces/spams, on cherche à changer de job, non? Où est la nouvelle?

  • Julien77000
    Julien77000     

    Moi aussi je pense à devenir éleveur, d'ailleurs je souhaite élever des ânes. J'ai l'habitude avec mes clients têtes de mules :)

    Pour le reste, c'est tellement vrai, il suffit juste de changer les noms des ssii.

  • Je suis maintenant éleveur
    Je suis maintenant éleveur     

    ... devenez éleveur de chèvres.

    Totalement d'accord avec RSI_lambda, on prend les mêmes et on recommence, moins ceux qui sont allés se mettre à l'abri chez le client final (et encore).

    C'est vraiment bonnet blanc et blanc bonnet ce cirque.

    "Ah salut, je crois qu'on se connait !"
    "Ouai, j'étais chez Atos avant, c'est là que l'on s'est croisé"
    "Ben maintenant je suis chez Accenture"
    "Et machin, tu sais .....?"
    "Oui je vois de qui tu parle, celui qui était avec nous en 2003 chez Cap; et bien il est chez SQLI"
    "Oh! je croyais qu'il étais chez Altran!"
    "Oui c'est vrai, mais il est resté que 3 mois avant que le le projet XXX se prenne le mur!"

    ...pauvre monde.

  • V.....
    V.....     

    C'est surtout de quitter le secteur qui change la donne (pour rejoindre un éditeur, ou un client final), sinon, c'est juste le jeu des chaises musicales...

  • RSI_lambda
    RSI_lambda     

    Je n'y connais pas grand chose en stats mais les chiffres énoncés me font penser que les informaticiens malheureux qui quittent leurs boîtes risquent d'aller travailler dans des sociétés qui embauchent pour remplacer le départ de leurs salariés malheureux partis travaillés dans d'autres boîtes pour remplacer ... blablabla

    Dans le genre méthaphore animalière, on a, au choix, le serpent qui se la mord bien fort ou la poule et son oeuf qui se regardent en se demandant qui était là le premier ...

    Bon j'arrête, j'ai mal à la tête !

  • yoshi2000
    yoshi2000     

    C'est le moment de bouger les presta, les SSII et les cabinets sont en train de refaire le stock de CV en prévision de 2010, il ne faut jamais raté le départ du train car une fois au sommet de ma cote, il ne peut que redescendre.

Votre réponse
Postez un commentaire