En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Développeur, un «Dirty Job»?
 

Le concept de développeur star est plutôt rare en France

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • Kerrubin
    Kerrubin     

    Avec des conditions de travail parodiques (open-space trop bruyants, appels téléphoniques/mails permanents, heures de travail extensibles, matériels déficient, contrainte technique aberrantes, turn over important...).

    Ce n'est pas QUE le métier de développeur, qu'il faudrait repenser.
    C'est toute la chaîne de gestion de projets.

    Avant de repenser un métier, il faut repenser "humain" et pas "finance" ou "économie immédiate".
    Les DSI oublient trop souvent qu'elles travaillent avec des êtres humains.

  • ex_altran
    ex_altran     

    etre developpeur en france ca veut dire etre paye (mal) par une SSII, ne pas etre considere par le client (puisque vous etes une fourniture au meme titre que le PQ) et n avoir aucun avenir a part voir son poste delocalise en inde ou au maroc

    alors evidement, les gens ne veulent pas rester a ce poste, meme s ils aiment la technique

Votre réponse
Postez un commentaire