En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Droits des consommateurs : les e-commerçants interpellent l'UE

Droits des consommateurs : les e-commerçants interpellent l'UE
 

Le lobby des vendeurs en ligne critique, dans la nouvelle directive Droits des consommateurs, deux dispositions liées à la procédure de remboursement.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • pchcap59
    pchcap59     

    La commission veut mettre à mal l'e-commerce et la VAD avec ce genre de mesure. Comment éviter les fraudes en remboursant les marchandises avant même qu'elles soient retournées; Cava augmenter les charges des entreprises qui vont soit mettre la clé sous la porte soit répercuter ces surcouts dans leur prix

  • rblade1000
    rblade1000     

    Je ne vois pas l'int?t de ces (nouvelles) r?es de la commission europ?ne. La protection du consommateur est d'abord et avant tout synonyme de la libert?e choisir. Un fournisseur comme amazon est totalement transparent dans ses partiques et a int?t ?'?e s'il veut conserver ses parts de march?t sa marge.
    Ce qui va se passer avec ces r?ementations, c'est que les vendeurs vont r?rcuter le co?ssoci?oit dans leur prix de vente, soit dans le prix de revient. Au final le consommateur y perd et le contribuable europ? qui paie des fonctionnaires ?nventer des r?es.
    Non, le seul qui gagne, c'est bien le fonctionnaire de la commission europ?nne qui voit son job p?nniser pour des ann?

  • MOROS
    MOROS     

    la plupart des vendeurs n'ont pas de stock et augmentent leurs marges par des expeditions multiples ,certaines restent pendantes pendant des mois ,e-margeant à la fois sur le produit et l'expedition,des petites sommes qui cumulées sur des milliers de commande finissent par representer un profit important. Bien sûr ,il ne faut pas confondre les professionnels de la vente par correspondance qui s'asseoient sur des services de distribution presque dédiés et tous les nouveaux arrivants qui vendent à la fois sur leur site ainsi que sur ebay et sur le bon coin où de multiples comptes leur permet de realiser un chiffre important en echappant à quasiment tout controle de suivi. Le laxisme de ces hebergeurs a reinventé le travail au noir permettant à de soit disants particuliers d'exercer une activité lucrative tant sur le produit que sur le port. On arrive à la deceler en recherchant sur google(heureusement qu'il existe) les ventes similaires.
    Ce qu'on appelle dans notre jargon,l'expedition "brisée" ne date pas d'aujourd'hui ,elle a toujours existée mais se multiplie grace au web.Le droit de retractation elimine bien des malhonnettes ,et correspond dans sa durée tout simplement à l'opposition sur un cheque qui doit etre fait dans les huit jours.

  • Photo73
    Photo73     

    "deux dispositions ...., qu?ils trouvent exagérés et contre-productifs."
    exagérées et contre-productives ? (les dispositions, pas les remboursements)

  • combes.vannier
    combes.vannier     

    Combien d'années avons nous payé des produits bien avant qu'ils soient expédiés ? Et aujourd'hui encore.
    Combien de sites d'e-commerce affichent des produits qu'ils n'ont pas en stock. S'ils ne sont pas dispos pour livraison, ils n'ont pas à être vendus.
    J'espère cependant que ça ne s'applique pas aux pré-commandes, ce serait de l'abus dans ce cas là.

Votre réponse
Postez un commentaire