En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

« En 2015, 5 % de l’humanité sera cliente d’Orange »

Mis à jour le
« En 2015, 5 % de l’humanité sera cliente d’Orange »
 

Nouveau DG de France Télécom, Stéphane Richard entend investir massivement dans la fibre, le cloud computing et le LTE. Et se renforcer dans les pays émergents.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • tendaime
    tendaime     

    Il n'y a qu' à lire les pages 5 à 9 du rapport de l'inspectrice du travail, Mme CATLALA, ( disponible sur Internet - surtout la page 9) pour comprendre que dans cette entreprise demeurent de grands criminels qui ont voulu liquider les salariés qu'ils ne pouvaient licencier .Des centaines de « responsables » sont toujours dans cette entreprise .
    F.Télécom devaient chasser ou déporter 22 000 salariés dans d'autres administrations par le biais de « l'espace développement » ? mis en place pour déporter les fonctionnaires dans une autre administration,. Propos tenus par l' ex n° 1 D. LOMBARD , le n° PL. WENES et le DHR O. BARBEROT :
    ( ?) " On va être beaucoup plus systématique et ne plus être sur un volontariat un peu mou ! On fera des départs d'une manière ou d'une autre ! Pour cela, on va organiser la frustration qu'ils devront ressentir ! l'espace développement doit apparaître comme leur seule lueur d'espoir ... Avec l'aide des DH , il faut les inscrire d'office ?. 22000 départs, c'est 7 milliard de cash flow ! les managers doivent donc mettre en mouvement avec l'aide des DRH , il y en a qui resteront forcément sur le bord de la route?( ... qui succomberont )? - Il faut Exploiter " les phases de deuil , les phases de décompression qui se caractérisent par la tristesse, l'absence de ressort, le désespoir qui mènent à la dépression "

    Ces phrases démontrent qu'il s'agissait bien d'une organisation , d'une association de malfaiteurs ( art. 450 ) visant à conduire les salariés en dépression ( violences volontaires art : 222-13- et 14 ) et mise en danger de la vie d'autrui ( 121-3 ) . Voir aussi non assistance à personne en danger 223-6 et 223-15-2

    Mais Stéphane Richard maintient dans cette entreprise des individus ( ex directeur de l'UIA avec sa DRH ) faisant l'objet de plaintes pour harcèlement , mise en danger de la vie d' autrui et d'autres plaintes venant de divers salariés .Ce qui, à mon avis, n'est pas une bonne pratique .Car, comment les salariés peuvent avoir confiance en une Direction qui laisse sans impunité leurs prédateurs qui continuent à les manager et percevoir leurs gracieuses primes alors que leur collègues sont morts, en longues maladies, réformés ou ont quitté l'entreprise ne pouvant plus résister aux violences ou affronts de leur hiérarchie.

    Le verdict est sans appel !
    ?. Il s'agissait donc, bien de management par la terruer ! d'un plan de formation de prédateurs pour organiser la frustration et exploiter des phases pour mener à la dépression, longues maladies, tentative de suicide ou à la mort pour certains salariés
    ?( avec la bénédiction de la sécurité sociale qui paiera les indemnités journalières à la place de FT ... Si la Sécu est en déficit, c'est pas grave , maintenant le petit peuple est habitué aux remboursement au rabais . )

    ? Mais vous allez voir combien de personnes vont être condamnées et le nombre de jours de prisons que prennent les délinquants d'une entreprise du CAC 40 , protégés par les francginscientos ( cf sur Internet, les mésaventures de l' inspecteur Gérard Filoche )

    Il faudra donc faire le ménage avant de vouloir récupérer ou récolter de nouveaux clients

    J.S

  • tendaime
    tendaime     

    Il n'y a qu' à lire les pages 5 à 9 du rapport de l'inspectrice du travail, Mme CATLALA, ( disponible sur Internet - surtout la page 9) pour comprendre que dans cette entreprise demeurent de grands criminels qui ont voulu liquider les salariés qu'ils ne pouvaient licencier .Des centaines de « responsables » sont toujours dans cette entreprise .
    F.Télécom devaient chasser ou déporter 22 000 salariés dans d'autres administrations par le biais de « l'espace développement » ? mis en place pour déporter les fonctionnaires dans une autre administration,. Propos tenus par l' ex n° 1 D. LOMBARD , le n° PL. WENES et le DHR O. BARBEROT :
    ( ?) " On va être beaucoup plus systématique et ne plus être sur un volontariat un peu mou ! On fera des départs d'une manière ou d'une autre ! Pour cela, on va organiser la frustration qu'ils devront ressentir ! l'espace développement doit apparaître comme leur seule lueur d'espoir ... Avec l'aide des DH , il faut les inscrire d'office ?. 22000 départs, c'est 7 milliard de cash flow ! les managers doivent donc mettre en mouvement avec l'aide des DRH , il y en a qui resteront forcément sur le bord de la route?( ... qui succomberont )? - Il faut Exploiter " les phases de deuil , les phases de décompression qui se caractérisent par la tristesse, l'absence de ressort, le désespoir qui mènent à la dépression "

    Ces phrases démontrent qu'il s'agissait bien d'une organisation , d'une association de malfaiteurs ( art. 450 ) visant à conduire les salariés en dépression ( violences volontaires art : 222-13- et 14 ) et mise en danger de la vie d'autrui ( 121-3 ) . Voir aussi non assistance à personne en danger 223-6 et 223-15-2

    Mais Stéphane Richard maintient dans cette entreprise des individus ( ex directeur de l'UIA avec sa DRH ) faisant l'objet de plaintes pour harcèlement , mise en danger de la vie d' autrui et d'autres plaintes venant de divers salariés .Ce qui, à mon avis, n'est pas une bonne pratique .Car, comment les salariés peuvent avoir confiance en une Direction qui laisse sans impunité leurs prédateurs qui continuent à les manager et percevoir leurs gracieuses primes alors que leur collègues sont morts, en longues maladies, réformés ou ont quitté l'entreprise ne pouvant plus résister aux violences ou affronts de leur hiérarchie.

    Le verdict est sans appel !
    ?. Il s'agissait donc, bien de management par la terruer ! d'un plan de formation de prédateurs pour organiser la frustration et exploiter des phases pour mener à la dépression, longues maladies, tentative de suicide ou à la mort pour certains salariés
    ?( avec la bénédiction de la sécurité sociale qui paiera les indemnités journalières à la place de FT ... Si la Sécu est en déficit, c'est pas grave , maintenant le petit peuple est habitué aux remboursement au rabais . )

    ? Mais vous allez voir combien de personnes vont être condamnées et le nombre de jours de prisons que prennent les délinquants d'une entreprise du CAC 40 , protégés par les francginscientos ( cf sur Internet, les mésaventures de l' inspecteur Gérard Filoche )

    Il faudra donc faire le ménage avant de vouloir récupérer ou récolter de nouveaux clients

    J.S

  • mur59
    mur59     

    ils prennent leurs desirs pour des realites ils doivent pas savoirs qu'il y a des milliards de gens qui ont 5 e par jour pour vivre ces nantis

Votre réponse
Postez un commentaire