En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Eric Raymond : « A-t-on encore besoin de la licence GPL ? »

Mis à jour le
Eric Raymond : « A-t-on encore besoin de la licence GPL ? »
 

Il y a quelques jours, Eric Raymond, l'un des principaux théoriciens de l'open source, jetait un pavé dans la mare en remettant en cause la légitimité de la licence GPL.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • mat4816
    mat4816     

    Bien que je ne connaisse pas les chiffres, je pense que l'auteur parlait des logiciels, bibliothèques et autre codes, et non de l'ensemble des contenus libres.

  • imbolcus
    imbolcus     

    Tout simplement par la volonte de son (ses) auteur(s)...

    Un auteur est tout puissant sur son code. Si il souhaite proposer son travail sous la licence machin a Untel et la licence Truc a bidule, il peut le faire. A charge a Untel et Truc d'accepter ou pas.
    En l'occurence, Mozilla laisse le choix a l'utilisateur de respecter une des 3 licences qu'il propose.

  • Kagou
    Kagou     

    Je souhaiterai voir expliqué ici comment un logiciel peut il être sous triple licence ?

  • Max103
    Max103     

    Parce que vous confondez "Libre" et "Gratuit". En anglais c'est le même mot, mais c'est beaucoup plus attirant pour les (pseudo) romantiques de l'informatique française...

  • Max103
    Max103     

    Bah... On sait bien que Mr Nitot voit toujours midi à SA porte :)

  • totootototot
    totootototot     

    "La GPL (ou GNU General Public License) est la licence libre la plus utilisée au monde"

    Faux faux faux et archi faux !!!
    La licence libre la plus utilisé au monde en terme de nombre de ligne de code est une licence impatible avec la GPl, c'est la GFDL, la licence de Wikipédia.

  • Piotr69
    Piotr69     

    Simplement parce que la liberté de l'objet (code source ou oeuvre) licencié importe plus que la liberté de l'utilisateur pour les partisans de la GPL.

    Et pour lutter contre la marchandisation du monde, c'est sans doute la meilleure méthode.

  • real34
    real34     

    Bonjour,
    Ce qui est surtout dit par Eric Raymond est que le marché rattrapera une entreprise essayant de commercialiser un fork propriétaire d'un logiciel open source car la communauté le dépassera.
    En effet, une entreprise ayant 100 développeurs pourra certes bâtir une offre autour d'un composant "de niche" qui n'intéressera pas la communauté mais bien ses clients ... et ainsi le développer et le maintenir. Cependant, mieux vaut pour elle se focaliser sur son module propriétaire : sans se soucier des problèmes de licences sous-jacentes.

    L'utilisateur n'est en aucun cas pénalisé, au contraire : sans cette fameuse entreprise, son module "de niche" n'aurait jamais été développé. Afin de ne pas payer de coût de licence, rien ne l'empêcherait de financer une entreprise pour développer ce module et le relâcher en open source ... c'est un second modèle économique.

    Je reprendrai juste une phrase qui me plaît bien : "Comment le concept de 'liberté' à la base des logiciels libres peut imposer la manière de relâcher un logiciel ?"

  • Anonymous7409
    Anonymous7409     

    Publier son code sous BSD, il faut être vraiment très altruiste ! ;-)

    En publiant sous GPL on le "reverse" à la communautée, et les règles du jeu sont de faire profiter les autres de ses modifications si celle ci sont publiquement diffusés. Ce n'est pas du "sens unique".

  • Sporniket
    Sporniket     

    Le choix entre la GPL ou une licence "Open Source" connote la priorité de celui qui a choisi :
    - Veux-t-on protéger les libertés des utilisateurs avant celles des développeurs ==> on choisi la GPL
    - Veux-t-on protéger les libertés des développeurs avant celles des utilisateurs ==> on choisi une licence "open source"

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire