En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Faut-il craindre une nouvelle vague de licenciements dans les SSII ?

Faut-il craindre une nouvelle vague de licenciements dans les SSII ?
 

Alors que le marché informatique est en croissance, les annonces de suppressions d'emplois chez EDS et Logica (ex-Unilog) inquiètent.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

20 opinions
  • 6BerYeti
    6BerYeti     

    Quand on parle de coût, il faudrait être honnête et chercher à connaître les coûts réels.
    En offshore, que ce soit en Inde ou en Chine, les multinationales ne parviennent pas à retenir les ingés. Et pour cause !
    Quand quelqu'un sait qu'il peut gagner 20% de plus dans la boîte d'à côté, il ne s'en prive pas... et il aurait tort de résister.
    Moralité, et à la lumière d'une expérience significative dans 2 grands groupes français (mais multinationaux), les boîtes sont obligées au minimum d'envoyer en expat quelques cadres de haut niveau pour contrôler et organiser. Et même ça ne suffit pas. Alors il arrive très souvent que ce qui est fait là bas doit être largement repris ici... en urgence. D'où des coûts que personne ne fait ressortir, parce que "il faut que ça marche". Et parce que les opérationels ne peuvent pas se permettre de faire "remonter" à leurs supérieurs gardiens des cordons de la bourse (y compris des primes d'objectifs) les difficultés qu'ils rencontrent.

  • 6BerYeti
    6BerYeti     

    Quand on parle de coût, il faudrait être honnête et chercher à connaître les coûts réels.
    En offshore, que ce soit en Inde ou en Chine, les multinationales ne parviennent pas à retenir les ingés. Et pour cause !
    Quand quelqu'un sait qu'il peut gagner 20% de plus dans la boîte d'à côté, il ne s'en prive pas... et il aurait tort de résister.
    Moralité, et à la lumière d'une expérience significative dans 2 grands groupes français (mais multinationaux), les boîtes sont obligées au minimum d'envoyer en expat quelques cadres de haut niveau pour contrôler et organiser. Et même ça ne suffit pas. Alors il arrive très souvent que ce qui est fait là bas doit être largement repris ici... en urgence. D'où des coûts que personne ne fait ressortir, parce que "il faut que ça marche". Et parce que les opérationels ne peuvent pas se permettre de faire "remonter" à leurs supérieurs gardiens des cordons de la bourse (y compris des primes d'objectifs) les difficultés qu'ils rencontrent.

  • 6BerYeti
    6BerYeti     

    Lourd héritage en effet que celui d'Answare qui n'a jamais su (au moins jusque vers 2000 / 2001) s'affranchir de son marché captif que constituait Alcatel son ex maison mère.
    Et quand l'article pointe le fait que EDS veut se séparer de projet "sur lesquels aucun effort commercial n'a été fait" ... tout est dit.
    Ce qui est grave, c'est que ceux qui vont payer, ce ne sont pas ceux qui n'ont pas fait l'effort commercial, mais une fois de plus ceux qui ont ramé très fort pour faire avancer les projet. Je pense en particulier à des gens que j'ai cotoyé et qui bosse (bossait) sur un projet de billeterie automatique.
    Courage !
    Et sachez qu'il y a encore de la place pour les experts, "les vieux", qui ont de la compétence et du savoir faire. Toutes les SSII ne cherchent pas le low cost à tout prix et arrivent à faire comprendre (ça demande des efforts de prospection !) que la qualité des prestations a un prix.

  • ramar
    ramar     

    devenir indépendant .... voilà comment on se passe de 3 patrons pour n'en garder qu'1 seul !!!! le client ......
    Même si on passe par une ssii ou une autre structure ..... le seul chef est le client !!!!
    par la force des choses (licenciement à 42 ans) et par opportunité (ami m'ayant aidé à débuter) ca fait plus de 2 ans que je suis MON PROPRE PATRON !!!! avec LE CLIeNT .... ET ca se passe super bien ..... et les ssii ne s'engraissent pas (trop) sur vous .... ET on peut même avoir le SUPREME avantage (en plus ca peut etre 'jouissif') de CHOISIR son intermédiaire !!!! Et là c'est le pied total !!!!

  • apocalypse_now
    apocalypse_now     

    Les decideurs n'ont que faire de l'équipe française de développement. Une équipe indienne fera trés bien ce travail et pour moins cher, que ce soit jeunes ou vieux, il n'y aura pas de détails.Les profits avant tout, les actionnaires et les fonds de pension les réclament.C'est la mondialisation, ça y est je l'ai dit...La terre est plate", lisez cette excellent livre de Thomas Friedman et vous comprendrez ce qui nous arrive et qui n'est qu'un debut!!

  • apocalypse_now
    apocalypse_now     

    La terre est plate", lisez cette excellent livre de Thomas Friedman et vous comprendrez ce qui nous arrive et qui n'est qu'un debut!! Il faut pousser nos poliques à parler de ce fleau qui est entrain de creuser notre tombe...Sensibilser la population française.

  • apocalypse_now
    apocalypse_now     

    La terre est plate", lisez cette excellent livre de Thomas Friedman et vous comprendrez ce qui nous arrive et qui n'est qu'un debut!! Il faut pousser nos poliques à parler de ce fleau qui est entrain de creuser notre tombe...Sensibilser la population française.

  • apocalypse_now
    apocalypse_now     

    Je suis cent pour cent d'accord avec votre analyse. La mondialisation va manger la vieille Europe. Les speculateurs et actionnaires recherchent des profits maximun, regardez les golden boys qui peuvent perdre des sommes astronomiques, alors que les humbles travailleurs se relevent les manches et ont du mal à finir les fins de mois. Regardez aussi ces patrons avec des profits enormes, qui n'ont que faire des salariés qui leur font gagner ces sommes."La terre est plate", lisez cette excellent livre de Thomas Friedman et vous comprendrez ce qui nous arrive et qui n'est qu'un debut!! Nous avons commencé à en voir les prémices avec les fermetures de beaucoup d'usines dans tous les secteurs. Maintenant c'est au tour des emplois des societes de services, des call center délocalisés. La France ne sera bientot plus qu'un pays ou tous les riches venues de Chine, de Russie, d'Inde ... viendront achetés nos sites touristiques, nos chateaux viticoles et bien d'autres choses encore... Il ne restera plus que des emplois de services pour assiter nos personnes agées... J'arrete là cette vision apocalyptique. La situation de nos jeunes est dues à toute cette spéculation, que vous signalez et qui vient de cette mondialisation. Les politiques se gardent bien de trop débattre de la chose...Il faudrait un débat national,que tous nous parlions de ce fléau qui est entrain de creuser notre tombe...

  • bon sens
    bon sens     

    Offshore ou Onshore, le régime est le même.

    Plus vite livré, mieux c'est.
    La seule différence réside dans le cout de production.

  • saxoplus
    saxoplus     

    JP Corniou après avoir oeuvré et été licencié de Renault [color=#ce0000][g]"La publicité est [url=http://forum.telecharger.01net.com/telecharger/a_propos_de_telechargercom/fonctionnement_du_forum/reglement_du_forum__pas_de_questions_techniques_ici__-383468/messages-1.html]interdite[/url] sur le forum."[/g][/color]
    a apporté sa compétence chez EDS....Quelle sera sa future cible...Vive l'ENArchie !

Lire la suite des opinions (20)

Votre réponse
Postez un commentaire