En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Fiscalité : le système d'optimisation d'Apple en France décortiqué

Fiscalité : le système d'optimisation d'Apple en France décortiqué
 

En France, Apple déclare 257 millions d'euros de chiffre d'affaires. En réalité, il réalise l'Hexagone près de 3,5 milliards d'euros de revenus.

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

5 opinions
  • christodo
    christodo     

    Visiblement certains clients d'APPLE continuent à s'accrocher à un concept : le marketing.
    Tous les produits vendus par APPLE sont les plus chers ( smartphones, ordinateur fixe et mobile, tablettes )pourtant cette marque fabriquent comme toutes les autres marques en Asie au plus bas coût.

    En plus, en plus de faire une marge énorme sur leurs produits sans justification ( mis à part celle des actionnaires et dirigeants d'APPLE ), on constate que la société fait également des profits au niveau fiscal.
    En 2011, 60 % du chiffre d'affaires est réalisé hors USA, et l'impôt sur les sociétés payés hors USA devrait représenter environ 60 % de l'impôt total payé.
    Sauf que pour APPLE il ne représente que 5 % de l'impôt payé grâce aux paradis fiscaux ( Luxembourg, Irlande et diverses îles ).

    Après le fait que beaucoup de grands groupes ( GOOGLE a notamment copié ce système )organisent ce mécanisme de fraude fiscale n'est pas une excuse pour qu'APPLE continuent cette pratique.
    La seule excuse serait si leurs produits étaient peu chers or leurs produits sont les chers.
    De toutes les grosses entreprises, APPLE est donc la plus à blâmer : produits chers + bas coût+ fraude fiscale.

  • Fakrys
    Fakrys     

    je constate encore une fois qu'un article vise précisément une société précise et nommée, Apple pour changer, alors qu'elles sont légions à procéder ainsi! ni les premiers ni les derniers.

    Comme pour Foxconn, on vise Apple alors que Samsung fait aussi fabriquer par eux!

    et on peut continuer la liste!
    Les licences d'Apple, les monopoles d'Apple...
    Tu parles: Apple au moins n'achète pas des licences et des sociétés afin d'en détenir les licences rien que pour faire payer les autres! Il s'agit de ses propres licences sauf exception.

    Et les monopoles d'Apple je ne les vois pas! Ceux de Google par contre oui! entre son moteur de recherche, Androïd, ou Chrome qui devient le premier navigateur, et Google maps, etc etc etc...
    Mais le grand méchant loup c'est Apple bien sûr.

    Et c'est Apple qui copie des produits et concepts qu'il sort avant les autres et qui tous ensuite se ressemblent étrangement! Bien entendu. tout est logique et clair.

  • stevos_teen
    stevos_teen     

    "C'est donc l'acheteur du titre sur iTunes qui est avantagé"...

    Faux, puisqu'il achète un titre, au même prix (1,20 ?) que sur une plateforme national. Si c'est moins cher c'est du coup une concurrence déloyale...

  • clement25000
    clement25000     

    Quand un groupe français fait payer 10?, il ne perçoit donc que 8? car 2 iront à l'Etat.
    Quand un groupe comme Amazon ou Apple fait payer 10?, il en perçoit 9, et cela fait une distorsion de concurrence importante !

    Et après, on peut comprendre pourquoi les boites respectueuses des citoyens coulent tandis que les autres font des trésoreries monstrueuses (apple: plus de 100 milliards) sans même les réinvestir.

  • chaalis
    chaalis     

    Petite précision: la TVA est une taxe à la charge du consommateur final. La firme n'agit qu'en tant que précepteur pour le compte du Fisc et n'intègre dans son chiffre d'affaires que le montant hors taxe des ventes. C'est donc l'acheteur du titre sur iTunes qui est pénalisé/avantagé, non la firme.
    D'autre part ces mécanismes d'optimisation fiscale ne sont pas une spécificité d'Apple mais une pratique généralisée pour les multinationales, notamment dans le high tech.

Votre réponse
Postez un commentaire