En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

France Télécom juge absurde la thèse du complot sur les suicides

Stéphane Richard
 
Stéphane Richard - Stéphane Richard

Le directeur général de France Télécom, Stéphane Richard, a qualifié lundi d'absurde la thèse d'un complot de la direction visant à pousser à bout les salariés de l'entreprise.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • V.....
    V.....     

    Le vrai problème, plus que les questions de pression (encore que) sont surtout d'ordre culturel.

    Bon nombre d'agents sont rentrés aux PTT comme on rentre dans la police, donc animés de certaines valeurs (il fallait d'ailleurs prêter serment), et ces valeurs ne sont pas pas forcément compatibles avec l'évolution commerciale de FT, d'où contradiction et malaise.

    Et la politique de harcèlement a vraiment commencé quand les différents ministères ont refusé de reprendre sous leur coupe les agents que FT voulait leur refourguer pour réduire les effectifs et la pyramide des âge (moyenne d'âge 48 ans).

  • FT-DARK
    FT-DARK     

    Moi il me font bien rire à FT - Pour y avoir travailler et dans différents service je n'ai jamais ressenti une pression plus forte que dans d'autres entreprises... la vielle géneration de fonctionnaire n'est simplement pas habituer à travailler autant que ce que l'on nous demande maintenant à notre époque.....

  • Nacyl
    Nacyl     

    Sauf erreur, pathogène n'est pas synonyme de théorie du complot...

    Il serait intéressant dans cet article de savoir à quoi fait référence Stéphane Richard quand il déclare : "les dirigeants et les plus de 10 000 managers qu'il y a dans l'entreprise se seraient en quelque sorte entendus pour former un complot visant à pousser les gens au suicide est totalement absurde"

    Présenté sous cet angle, c'est certain, on a du mal à y croire.
    Pourtant, il est possible d'imaginer une organisation de la chaîne de commandement qui mène au même résultat ce que laisse entendre l'expression "une politique de restructuration et de management jugée pathogène".
    Une série de décisions prises en haut de l'échelle et répliquées sans discussion vers les niveaux inférieurs sans vérifier qu'à ces niveaux, elles sont encore judicieuses et opportunes...

    De ce point de vue là, on peut devenir circonspect, au minimum !
    Dans l'organisation du travail, il y a déjà bon nombre de non-sens comme l'application "stupide" des statistiques.
    Une statistiques valable pour un échantillon de 1 000 personnes n'est pas nécessairement applicable à un groupe de 10...
    L'organisation "d'open spaces" qui sont des outrages manifestes à la nature humaine, j'en passe...

    La négation de l'humain sous couvert de productivité et de rentabilité est une réalité. Il ne s'agit pas d'un nouveau complot mais bel et bien d'une transformation de l'Homme en "ressource".

    Si cet article à le mérite de nous faire connaître le point de vue de Stéphane Richard, en revanche, il ne nous éclaire pas sur ce qui se passe chez FT et c'est dommage.

Votre réponse
Postez un commentaire