En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

France Télécom veut conquérir une partie du Monde

France Télécom veut conquérir une partie du Monde
 

En bref. Selon l'AFP, l'opérateur a reçu le feu vert de son conseil d'administration pour s'associer au projet de reprise du quotidien avec Le Nouvel Observateur et le groupe Prisa?

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • 123camarcheadsl
    123camarcheadsl     

    c'est grosse somme montre que l'opérateur historique détient jusqu'à maintenant le secteur de télécommunication ,au lieu d'investir ailleurs faut valoriser le passage de la France du ADSL vers la fibre optique pour éviter les problème entre le client et son FAI

  • Dis y ou zoub
    Dis y ou zoub     

    Dire que la presse-papier est morte, cela reste à voir. La presse toute en ligne n'est pas encore née. Primo, que le web soit un vecteur primordiale de l'information n'est absolument pas contestable.Seul bémol une information brute demande à être développée et surtout à être lue. Pour pouvoir s'offrir le même contenu journalistique sur support informatique faut-il avoir un ordi voir pour les geeks ibook ou autre connectable, ensuite un abonnement chez un fai, ensuite un abonnement au journal et surtout avoir le Temps, surtout beaucoup de Temps surtout pour ceux qui bossent. Un canard papier, c'est facile à déployer partout (T en C par exemple) pour à peu prés tout le monde. Le journal web demande un investissement financier beaucoup plus onéreux et un déploiement matériel beaucoup plus conséquent en l'état actuel. La presse et les médias en général subissent la crise économique de plein fouet, on peut se dispenser d'un quotidien mais pas du gaz ou de l'électricité. Pourquoi la crise épargnerait elle les lecteurs ??? Il y a sûrement un compromis à trouver entre ces deux formes de mise à dispostion de l'information. Je doute que le seul model informatisé puisse survivre c'est exactement le même problème que la télé publique sans pub qui vient de faire marche arrière toute. De mon point de vue, dans cette affaire, il s'agit plus d'une prise de pouvoir politico- économique que d'une réelle volonté de rechercher un nouveau process technique et viable de gestion moderne de l'information. Et comme dit par ailleurs, Orange ferait mieux de moderniser son outil internet et de vulgariser la fibre dans les zones denses, j'oublie les campagnes qui sont laissées à l'abandon...

  • alloallo999
    alloallo999     

    C'est la fin de la presse papier c'est pour sa que Le "Monde" se retrouve dans cette situation.
    Donc combiner la force d'un FAI tel que Orange ou le savoir faire numérique de Niel avec le journal ne peut être que bénéfique pour ce dernier.
    Car il profitera de leur expertise sur le marché du web.

    Pour les arguments du type "il n'y connaissent rien" oui mais est-ce important ? Je ne pense pas car il y aura toujours une hiérarchie compétente au sein du monde qui décidera de la marche à suivre pour la ligne éditorial.

  • Nacyl
    Nacyl     

    Pour ce qui est de l'érosion des marges avec des forfaits à 30?, je ne vais pas te suivre.
    Ces marges, quoi qu'il arrive, restent confortables pour les opérateurs sachant que les investissements ne sont pas renouvelés si fréquemment que ça.
    Par ailleurs, les métiers des télécoms et des médias sont très différents.
    Il n'en reste pas moins qu'à l'heure actuelle il est courant de penser qu'on a pas besoin de maitriser un sujet pour le gérer.
    De mon point de vue, c'est une erreur et au final, c'est le client qui trinque.

  • clement25000
    clement25000     

    C'est bien simple, actuellement, il y a des problèmes de droit quand les opérateurs diffusent sur leurs sites des informations qui ne leur appartiennent pas.

    Le monde est un très gros fournisseurs d'actualité, et le posséder permettrait de pouvoir mettre en exclusivité les informations sur leurs sites. (et l'interdire sur les fai concurrents).

    Et dire ainsi, on offre des contenus de meilleurs qualités que les concurrents.

    A la base, les fai ne sont que des tuyaux de connection, mais à cause d'une diminution des marges là-dessus (30? par mois depuis pls années, les marges sont de plus en plus faibles), les fai tentent de se rattraper avec d'autres revenus, publicitaires surtout.

  • jean2345
    jean2345     

    Niel en tant qu'actionnaire de free est logé à la meme enseigne .Quel rapport entre Free et la presse?

  • Nacyl
    Nacyl     

    Ok, pour quand est prévu l'abandon par Orange de son activité télécom ?

    Entre la diffusion TV et Le Monde, on est bien loin du coeur de métier de l'opérateur historique.

    C'est à ça que servent les revenus générés par les abonnements des abonnés ne disposant pas d'une connexion de qualité (débit, services) ?

    Au lieu d'investir dans ce genre de choses, Orange serait peut-être mieux inspirée de penser à ses clients actuels...

    Gagner des nouveaux prospects c'est bien, pas quand ça se fait au détriment des clients existants.

    Au final, c'est l'image de l'entreprise qui souffre et les clients qui vont voir ailleurs.

Votre réponse
Postez un commentaire