En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

GFI instaure une cellule d'écoute des salariés à Nantes après deux suicides

GFI instaure une cellule d'écoute des salariés à Nantes après deux suicides
 

L'initiative intervient après au moins deux décès dans le groupe. Un syndicat accuse la course à la croissance de la SSII.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

15 opinions
  • EVAP
    EVAP     

    de la part de mr evano , j'ai travaillé plus de dix ans chez gfi , et une grave depression nerveuse fut la résultante ,si vous etes bien le p Martin qui sevissait chez promodes et pratiquait sans vergogne la politique du bouc emisaire, je vous trouve mal placé pour parler de récupération syndicale .

  • slym
    slym     

    http://www.munci.org/ressources/ext/Le_Livre_Noir_du_Consulting.pdf

  • Grognard1804
    Grognard1804     

    Qu'est ce que vous en savez, vous, de cette affaire ?
    Que vaut votre avis ? Et d'abord, qui êtes vous ? Où travaillez vous pour donner des leçons ?
    Alexis Z a le mérite de dire qui il est et ce qu'il fait. Vous, non.
    Par contre, vous savez qu'Alexis se fourvoie, que le sujet le dépasse, qu'il ne connait pas le fond des choses et qu'il utilise ce fait dramatique pour faire de la propagande. C'est proprement honteux de votre part d'insinuer de tels propos insultants à l'égard d'une personne qui recherche le bien-être des salariés dans l'entreprise. Mais,ça, vous vous en fichez certainement...

  • VANNI
    VANNI     

    Merci pour votre intervention
    Vanni CHALLIER
    Syndicaliste Chrétien et Catholique romain

  • cf79
    cf79     

    Celui qui sait ne parle pas,
    celui qui parle ne sait pas.

    Lao-tseu

  • Pat7978
    Pat7978     

    Je suis certain que la position d'Alexis est partagée par l'ensemble du personnel de cette SSII dont je fais partie.
    Le silence est l'arme des faibles.
    Oser s'exprimer dans une SSII demande beaucoup de courage
    Je suis persuadé que les conclusions tirées par Alexis s'appuient sur des fondements car il est sur le terrain et au fait du quotidien des prestataires.

  • Pat7978
    Pat7978     

    Qui est la charognard ? celui qui critique sans connaitre le fonctionnement des SSII ou le délégué syndical qui ne compte pas son temps pour faire respecter le droit du travail dans l'entreprise ?
    Il est tellement plus facile d'invoquer la personnalité dépressive des victimes que de reconnaitre la pression et le harcèlement moral que subissent certains salariés des SSII.
    J'invite Pmartin à rejoindre les prestataires à qui on demande de "faire le trottoir" pour récupérer des journées de facturation avant de se permettre de juger un délégué syndical dont il ne mesure pas la tache et l'investissement.

  • Pmartin
    Pmartin     

    Cher "camarade",

    Mon avis est que vous vous fourvoyez totalement. Vous pensez connaitre et maitriser un sujet qui vous dépasse réellement.

    Le suicide est un acte personnel et désespéré qui ne peut être interprété avec tant de légèreté.

    Concernant le point 2) et 4) de votre message, sur le thème de votre représentativité, vous arguez que votre raisonnement est partagé et suivi. Bravo. A part que vous précisez être suivi par les représentants du personnel, ce qui est bien le moins à attendre dans votre position de délégué syndical ! Mais êtes-vous allé plus loin ? Votre position est elle partagée (et respectée) par l'ensemble du personnel ? par la famille ? par le client dont vous citez le nom ?

    Je vous le dis, vous tirez des conclusions et des enseignements sur des informations que vous n'avez que partiellement, sur la base d'interprétations. Et le pire, et le moins respectable, est que vous en fassiez un thème de propagande.

    Alors, quand on on ne connait pas le fond des choses, le silence est effectivement la meilleure des attitudes (en particulier dans le cas dramatique présent).

    A bon entendeur.

    PS : et, finalement, êtes vous bien certain de mieux connaitre le sujet que moi ?

  • Alexis-Z
    Alexis-Z     

    Je suis désolé de vous avoir mis en colère, qui est mauvaise conseillère et vous a poussé à quelques excès de langage, alors qu'il semble que vous ne connaissez pas le sujet en question. Voici quelques infos supplémentaires qui vous aiderons à mieux comprendre de quoi il s'agit.
    1) J'ai choisi un pseudo quasi-transparent par honnêteté. Ceux que ça intéresse peuvent vérifier facilement sur internet que je suis en effet salarié et délégué syndical à GFI Nantes. Il me semble savoir assez bien de quoi je parle pour avoir beaucoup discuté avec des collègues qui travaillaient directement sous l'autorité de notre collègue décédée.
    2) Je ne suis initiateur de rien. (D'ailleurs, quel représentant du personnel peut être à l'initiative d'un article dans la presse professionnelle ? Vous nous prêtez un pouvoir qui laisse rêveur...) La journaliste du Monde Informatique, avec qui je n'avais jamais eu aucun contact jusque là, m'a téléphoné vendredi 29-8-2008, et je lui ai fait part en termes mesurés d'une part des faits, d'autre part de l'impression que j'avais sur les avancées significatives que nous constations dans la prise de conscience du problème par la direction, des mesures positives déjà prises, et de mon sentiment général sur ce cas en précisant bien que ce n'était qu'un sentiment, mais partagé par beaucoup de représentants du personnel sur le site, sinon tous.
    3) Si la famille a pu être choquée par mes propos ou mes commentaires, je lui adresse publiquement mes excuses et l'assure de ma vive sympathie dans cette épreuve.
    4) Les listes présentées par mon syndicat ont recueilli plus de 50% des voix aux dernières élections CE et DP à GFI: je ne pense pas que je ne représente que nos adhérents. Si vous souhaitez être mieux représenté, syndiquez-vous: vous avez le choix et vous pouvez aussi créer un nouveau syndicat si ceux qui existent ne vous plaisent vraiment pas. S'il y a trop de syndicalistes qui ne représentent qu'eux-mêmes, c'est notamment parce qu'il y a trop peu de salariés syndiqués.
    5) Vous semblez penser que le silence est toujours la meilleure des attitudes: je suis persuadé du contraire, et que seules les entreprises qui sauront parler honnêtement des problèmes pourront les régler. Je suis optimiste et je pense que mon entreprise, GFI, est en train de rejoindre ce petit groupe.
    Recevez mes salutations solidaires et respectueuses.

  • Pmartin
    Pmartin     

    C'est bizarre : le pseudo "Alexis-Z" ressemble étrangement à l'initiateur de l'article dans la presse. Serait-ce une pure coincidence fortuite ?

    Les charognards se repaissent sans pudeur de cadavres pour servir leur cause partisane. Et ils ne représentent qu'eux même.

    Il est où le respect humain, tant proné par ces donneurs de leçons, quand on agit ainsi, sans respecter la famille dans son deuil.

    Personne n'est dupe, il s'agit d'une manoeuvre de récupération syndicale.

    A chacun de garder son sens critique pour ne pas se laisser manipuler par de tels agissements...

Lire la suite des opinions (15)

Votre réponse
Postez un commentaire