En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Hausse des offres d’emploi et des salaires dans l’IT

Hausse des offres d’emploi et des salaires dans l’IT
 

Le site Lesjeudis.com enregistre une hausse de 35 % de ses offres, tandis que le baromètre du salaire des cadres d’Expectra révèle une croissance des rémunérations.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • zer00000
    zer00000     

    Lire comme il faut cet article :

    1/ Sur 100 entreprise, 26 vont peut être embaucher (en CDD de 3 mois ?)
    2/ Sur les 26 qui vont éventuellement embaucher, seulement 15%, vont le faire en IT, soit 3 postes sur 100.

    Quelle embellie !

    C'est sur que lorsque les annonces d'emploi sont le fond de commerce de certains à l'origine des enquêtes, on ne peut être qu'heureux ! En même temps, ils se contentent de peu... 3 postes en IT ou 26 en général...

  • KROX
    KROX     

    Plus de 13 000 emplois détruits dans l'informatique et les télécoms en un an
    les informaticiens américains bien mieux payés que les Français ET mieux cadrés

  • DEVDASSE
    DEVDASSE     

    Croissance continue de l'Offshore, pression sur les salaires, le tout sur fond de tension entre les partenaires sociaux et de désir d'entreprises parfois très rentables de profiter d’effets d’aubaine
    Difficile en effet de croire que tous les postes supprimés profiteront d’une reconduction au moment de la reprise quand on sait qu’au cours de l’exercice 2009 toutes les entreprises du secteur auront licencié, parfois avec pour seule considération de soutenir leur cours de bourse alors même que leurs marges voir leurs bénéfices n’étaient que peu altérés.
    l’ensemble de la politique salariale dans l’IT qui a subit l’influence de la crise et de la tension sur le marché de l’emploi. Le salaire moyen à l’embauche – l’une des unités de mesure les plus surveillées – s’établissait à 35 000 € en 2008, en stagnation. Il n’y a que peu de chances de le voir progresser en 2010 après une année 2009 en berne.
    les informaticiens sont pessimistes quant à l’évolution de leur rémunération. Mais, cette fois, la crise est passée par là. Résultat : une démobilisation générale, une priorité donnée aux stratégies individuelles et surtout la crainte de l'offshore qui monte.

Votre réponse
Postez un commentaire