En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Humeur : « Le Saas : invisible ou imprévisible ? »

Humeur : « Le Saas : invisible ou imprévisible ? »
 

Que se passera-t-il le jour où les mises à jour des applications Saas se déclencheront au mauvais moment ?

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • L'auteur de l'article
    L'auteur de l'article     

    Bonjour et merci pour votre réponse,

    Les trains Saas nous ont déjà prouvé qu'ils n'arrivaient pas toujours à l'heure. La semaine dernière Facebook a réussi à se tromper de destinataires lors de l'envoi de messages, et Google a eu plusieurs ennuis avec son service ces derniers mois (de sécurité, de confidentialité, etc?). Une entreprise peut légitimement se demander quelle garantie lui offre ce genre de services (même si ce sont des services pour le grand public la plupart du temps).

    Quant à l'industrie automobile?Si Toyota s'était posé un peu plus de questions récemment lors de la fabrication de leurs voitures, ils n'auraient peut-être pas eu à rappeler des millions de véhicules ces derniers temps. Vous ne croyez pas?

    Restons vigilants...

  • EuroCloud France
    EuroCloud France     

    Bonjour,

    Je crois que s'il les inventeurs de la voiture s'étaient posé la question "que ce passe-t-il si les freins lâchent ?" et que concluant qu'ils ne connaissaient pas la réponse, ils avaient stoppaient leurs recherches, on continuerait à voyager en calèche. Il n'y a pas de mauvaise question mais franchement allons de l'avant, soyons vigilants mais OPTIMISTES !

  • tagada67
    tagada67     

    Si il suffit de maintenir à jour un browser sur son poste, opération technique très simple et gratuite en terme de licence, pour profiter des évolutions mineures et majeures des applications qu'on utilise, vous constaterez à quel point le modèle saas est vertueux ! Comparez donc un déploiement Firefox et le passage de office n-1 à n, en terme de coût direct (licences) et induits (migration).

  • L'auteur de l'article
    L'auteur de l'article     

    >>- Si le service Saas ne fonctionne qu'avec IE 6, est-ce vraiment une solution Saas ?
    Jusqu’ici les google apps ne fonctionnait pas « que » avec IE 6 mais « aussi » avec IE6, sauf erreur de ma part.

    >>Enfin quelle est la part de marché de google apps dans les entreprises ?
    Pour l’instant sans doute assez faible. Mais cette semaine on a par exemple appris que KLM avait abonné 11200 de ses membres à Gmail dans sa version Edition Premier. Et même si leurs employés (le personnel navigant) auront sans doute une utilisation très mobile de l’application, ce ne sont pas leur premier gros client. Les éditeurs traditionnels comme Microsoft ont aussi des offres Saas (qu’ils déclinent parfois en serveurs dédiés pour les clients importants).

    >>En résumé, la probalité qu'une entreprise ayant choisi google apps, utilise encore IE 6 me semble >>faible.
    C’est possible, mais IE6 n'était qu'un exemple, la problématique est plus vaste.

  • vma069
    vma069     

    2 remarques :
    - Si le service Saas ne fonctionne qu'avec IE 6, est-ce vraiment une solution Saas ?(qui par définition devrait fonctionner à partir d'un simple navigateur quelqu'il soit ! et plutôt à jour)
    - Ne parle-t-on pas plutôt d'intranet d'entreprise, développé en lien avec le serveur IIS ? Dans ce cas ça fonctionne surtout en interne et l'exemple de google apps me semble mal adpaté.
    Mais surtout à travers cet article on touche le frein des entreprises à mettre à jour leur parc informatique et logiciel (IE 6 est réputé pour les risques qu'il fait prendre en terme de sécurité).
    Enfin quelle est la part de marché de google apps dans les enteprises ? Et dans cette part de marché d'entreprises plutôt novatrices, combien utilisent encore IE 6 ? En résumé, la probalité qu'une entreprise ayant choisi google apps, utilise encore IE 6 me semble faible.

  • Kara Melmou
    Kara Melmou     

    Désolé, ZFred, mais votre remarque est complètement à côté du sujet évoqué à juste titre dans le billet d'humeur de l'auteure.

  • Zfred
    Zfred     

    Désolé de vous le dire, mais vous semblez ne pas avoir ouvert les yeux.
    Le vrai probleme c'est de créer des formats qui ne sont pas interopérables, tels les .doc et autres formats propriétaires.
    Les saas n'ont rien à voir là dedans, au contraire, ils permettent aux entreprises de se sortir du pétrin, à la manière douce.

Votre réponse
Postez un commentaire