En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Humeur : « Les salariés des SSII réclament leur dû ! »

Humeur : « Les salariés des SSII réclament leur dû ! »
 

Les dirigeants des grandes sociétés de service ont souvent trouvé des aménagements originaux afin d'éviter les licenciements.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

9 opinions
  • SSIIjavaissu
    SSIIjavaissu     

    ... Peut être en créant un site internet pour recenser tous les mécontents des SSII françaises et permettre d'organiser des mouvements protestataires de masse ! En effet, Des opérations de grèves répétées à 500 euros/jour (prix de facturation journalier moyen) * nEmployés non facturés ça peut être faire réagir certaines directions ...

  • tuseraschomeur
    tuseraschomeur     

    Je travaille en SSII depuis 25 ans. Après avoir connu un plus haut en 1992, le rapport entre mon salaire et le SMIC est redevenu identique à celui de mon embauche!
    Salaire à la baisse (pas d'augmentation), participation = 0, ... seuls quelques happy few se goinfrent dans les directions générales pendant que la masse se serrent la ceinture. Sans oublier les fameux actionnaires qui se servent avant tout le monde.
    De plus, aucune solidarité des donneurs d'ordre qui pressent les prix et exigent de l'offshore.
    Après l'industrie lourde, les entreprises de services sont délocalisées à grande vitesse avec la complicité de nos politiques qui trouvent cela formidable.
    L'informatique française d'aujourd'hui = la sidérurgie d'hier.

    PS: à 01netPro, vos forums sont mal conçus, il faut ouvrir les messages 1 par 1 pour les lire, aberrant.

  • ex_altran
    ex_altran     

    je serai curieux de voir si le marche va vraiement redemarrer en france. Comme les projets sont de plus en plus en off shore, un redemarrage signifiera plus d off shore et quasiment pas plus de charge en france

    Quand aux vendeurs de viande qui font de l AT, etant donne le nombre de jeunes diplomes sur le carreau, ca m etonnerai qu ils doivent tellement augmenter les salaires. en cas de depart, on prend un petit jeune, on maquille un peu son CV si necessaire, et hop chez le client

    bref, l informatique ca ete un metier d avenir mais c est maintenant une voie sans issue-> faites autre chose!

  • demissionaire
    demissionaire     

    Moi je les traine au prud'hommes, ils ne respectent même pas la CC Syntec, et explique que 37% de marge c'est pas assez sur le compte pour t'augmenter... 0% sur 3 ans, la honte...

  • arthur78
    arthur78     

    Ce qui est dit dans l'article est globalement exact. Ceci dit, la SSII chez qui je suis salarié (40 000 personnes) partage ses résultats avec les salariés à l'aide de prime et/ou de variable. Ça fait un peu de baume au coeur après les efforts consentis.

  • realworld
    realworld     

    Si les salariés "parlent" de se syndiquer ? S'ils "arrêtent" de bosser 55 heures ? Avec des si...

    Je suis syndiqué. Je ne bosse pas 55 heures mais mon nombre d'heures, vu que je suis payé pour. Jamais eu de problème ni de reproche. Jamais été en inter contrat. Résultat : quand je fais grève (par solidarité plus que par nécessité personnelle), tout le monde fait un détour à 15-20 mètres (au cas ou ça s'attrape) et n'hésites pas à t'allumer dans le dos et baver auprès des patrons. Et pour ce combat qui profite à tous, mon salaire augmente moins vite que celui des autres. Sans préjuger de ta personne, beaucoup on ton genre de discours en public. Si seulement les salariés avaient le courage de leur discours. Seul ce "si" là compte.

  • bj33
    bj33     

    Tous ces dirigeants nous ont abreuvé de promesses non tenues : gel des salaires pour sauver l'emploi et autres balivernes. Je n'ose pas parler de la pratique réelle du marchandage de main d'oeuvre qui permet de payer les informaticiens moins cher que leurs collègue salariés du client et qui font le meme travail.
    Ce n'est pas un hasard si les effectifs en école baissent....

  • MLBRLyon
    MLBRLyon     

    Ils vont y arriver, à faire se révolter les cadres, ingénieurs et autres!

    Si cette catégorie de personnel se met à faire la grève du zèle et à bosser 39 heures par semaine au lieu de 55, je peux vous dire que les dirigeants n'auront plus guère de bonus!...
    Quand les ingés parlent de se syndiquer, de faire grève et autre, cela devrait mettre la puce à l'oreille... envoyons promener les actionnaires et mettons nous au boulot pour notre boîte et nos clients, pas pour des retraités californiens!

  • salarié SSII
    salarié SSII     

    Excellent article qui présente bien la situation.
    Cependnat, il oublie de préciser que la plupart des dirigeants de ces SSII continuent de se goinfre en bonus et primes en tout genre (cf Atos Origin).
    Ces primes récompensent leur bonne gestion : réduction des frais de déplacement, réduction des frais de formation, ruptures conventionnelles en augmentation, offshore systématique même sans l'accord et l'information du client.
    Ces chasseurs de coût, à la courte vue et à la mentalité de "petits épiciers", et avec leur logique de mercenaires, appliquent les mêmes méthodes de gestion qui ont cassé l'industrie nationale et europénne. Les salariés sont vus comme un coût, une charge et non comme un vecteur de richesse, par conséquent il est hors de question d'augmenter les charges!! Ce qui est un comble pour une SSII dont le capital est essentiellement la matière grise de ses salariés.
    Ces gens là oublie sciemment un des fondements même de l'organisation du travail : ce sont les salriés qui créent la richesse d'une entreprise en lui mettant à sa disposition leur force de travail.
    La devise des dirigeants des SSII est désormais "Touche pas au grisby"
    CQFD

Votre réponse
Postez un commentaire