En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Humeur : « L'ex-patron de Sun était en fait un super-héros »

Humeur : « L'ex-patron de Sun était en fait un super-héros »
 

Après après avoir remis à sa place Steve Jobs, Jonathan Schwartz aurait récidivé avec Bill Gates et Steve Ballmer. Quel redresseur de torts !

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • chris1515
    chris1515     

    Comme le dit le message précédent, opensource n'est pas le domaine public, il est même juridiquement répréhensible de s'attribuer du code open source et rien n'empêche d'avoir des brevets logiciels sur de l'Opensource pour se défendre comme en a Red Hat par exemple. De plus Java et même Solaris n'était pas Opensource à l'époque. Java est devenu Opensource qu'en 2006. Il évoque juste le principe de brevet dèfensif.

  • nicorama
    nicorama     

    Évidemment que l'on peut reverser des "dédommagements" à l'auteur d'un code, fut-il open-source, si on en fait une contre-façon, qui plus est propriétaire.
    L'open source n'est pas le domaine public.

    Yann Sera, ancien membre fondateur de Login, pourrait quand même faire un peu moins de sensationnalisme dans sa chute.

  • MDR91000
    MDR91000     

    "Steve Jobs en serait rester" : resté !!
    C'est un participe passé !

  • Linus Torvalds
    Linus Torvalds     

    Personne n'a jamais reversé des royalties sur des produits open source.

Votre réponse
Postez un commentaire