En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Humeur : « Non au télétravail forcé ! »

Humeur : « Non au télétravail forcé ! »
 

Certaines questions sont également lourdes de sens : « Tu n'étais pas là hier, vers 10 heures ? »

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • ThomasK
    ThomasK     

    Un très bon témoignage vidéo informel d'une expérience de télétravail réussie pour la division support de Microsoft, suite au déménagement:

    http://www.microsoft.com/france/entreprises/nouvelle-experience-de-travail/video.aspx/gerer-une-equipe-dispersee-sur-plusieurs-sites/economiser

  • teletw-vignoble-nantais
    teletw-vignoble-nantais     

    "Où ça ?" : de chez soi, en téléprésence.
    Une proposition spécifique pour les travailleurs handicapés (permettant aux entreprises de tendre vers leur minimum obligatoire) = www.exaservices.net

  • Distance Expert
    Distance Expert     

    Cela fait 15 ans que les mêmes clichés sont rebâchés par les esprits chagrins. Le nombre d'accords d'entreprise augmentent; même si c'est lentement. par contre, des employeurs peu regardants; cela a toujours exister et les conditions de travail doivent être négociées et non pas imposées. La jurisprudence existe dans ce domaine pour ceux qui se font forcer la main sans être d'accord.

  • Zevillage
    Zevillage     

    C'est amusant de parler de télétravail forcé alors que nous vivons plutôt l'inverse en France : beaucoup de salariés qui voudraient adopter ce mode d'organisation ne le peuvent pas.

    En France, le télétravail est soumis à la règle du double volontariat : celui du salarié et celui de l'employeur.

    Plus d'info ici : www.zevillage.net

  • Arnaud C.
    Arnaud C.     

    J'ai eu à vivre les 2, en très peu de temps.

    Ma société (américaine, mais avec un management très "Franco-francais) ne supportait pas que l'on utilise le télé travail. Bah ouais, quand on ne voit pas les gens bosser, on pense qu'ils glandent...
    1 an après mon arrivée, rachat par un très gros groupe informatique (américain lui aussi), mais avec un management très piquousé US, et là, du jour au lendemain, c'était le contraire !!! Il fallait bosser de chez soi, ne pas venir au bureau, ...

    Puis, je suis parti, et suis entré dans une boite japonaise, et là, retour au pas de télétravail... Et bien franchement, ayant le status "Cadre Autonome", je me sens de nouveau fliqué...

    Honnêtement, pour donner mon point de vue, et comme l'a soulevé l'un de nous, l'idéal est un mix, genre 3j home office, et 2j bureau. Les fliqueurs sont contents 2j/semaine, et les fliqués peuvent éviter de perdre X heures dans les transports 3j/semaine...

    Allez messieurs les employeurs, chiche ???

    PS : Bien sûr, ce que je relate n'est possible que pour certaines populations et certains métiers. Je me vois mal imposer ça à tous ;)

  • TheExcalibur
    TheExcalibur     

    C'est pas faux.

    Et c'est donc un comble. Cela fait peur aux employés et aux employeurs. Pour une fois qu'ils semblent d'accord !

    Pour les travailleurs handicapés ce serait pourtant une opportunité formidable. Il y a quelques projets qui se mettent en place en ce sens.

    Et pour revenir sur l'histoire du lien social. Il y a carrément des villages de télétravailleurs qui se mettent en place. Allez faire un tour sur http://www.zevillage.net/

    SVP ne balayez pas tout d'un coup et restez optimiste

  • canalwaggis
    canalwaggis     

    Télétravail ?! Où çà ?
    Moi, je suis informaticien au chômage, car handicapé ! Il n'y a pas de (nada !) proposition de télétravail, car en France, le télétravail fait surtout peur aux employeurs !

  • TheExcalibur
    TheExcalibur     

    Et bien si, contrairement à vous, pour donner mon opinion sur un article, il vaut mieux le lire en entier.

    D'ailleurs si vous aviez "lu" ce que j'ai écrit, vous auriez remarqué que je disais uniquement qu'il était incomplet. Et pour en arriver à cette conclusion, il vaut mieux le lire en entier.

    Ensuite, il est bien évident que je ne limite pas le lien social à un coup de fil. Je parlais de "nombreux outils" et le téléphone n'en était que le "1er". Mais il fallait lire autrement qu'en diagonale.

    Le télétravail n'empêche pas de créer d'autres liens notamment avec son environnement proche. Je trouve plus sympa d'aller boire son café au troquet du village que dans le sous-sol d'une tour de la Défense. On reproche d'ailleurs aux habitants des grandes villes d'être trop individualistes du fait de la trop grande population qui y circule. Alors le télétravail ne permettrait-il pas se retour à un peu de convivialité.

    Ce que je fais ? Je suis télétravailleur depuis plus de 5ans. Et La communication avec mes collaborateurs dont certains sont en télétravail, n'a jamais cessé d'être intense (téléphone, mail, tchat, visioconférence, forums, ...). Quant au fait que je sois un "grincheux", je pense bien le contraire. Car justement, je cherchai à ajouter un peu de positivisme à cet article qui ne se faisait qu'à charge.

    Le télétravail n'est pas LA solution miracle et des ajustements sont à faire, mais c'est sûrement pas avec des articles de genre que l'on avancera.

    Mais bon, comment débattre avec des personnes qui se contentent de faire des jeux de mots de mauvais goûts (voir insultant). Dans ces conditions, je ne vois pas comment construire quoique ce soit d'utile. Et restons tels que nous sommes : chômages, crise financière, climat... on est si bien

  • analyste
    analyste     

    Si l'article ne vous plait pas, vous n'êtes pas obligé de le lire !
    Parce que franchement, vos propositions à deux balles (un téléphone pour conserver le lien social) on s'en passerait. Vous faites quoi dans la vie ? Vous écrivez un blog de grincheux ?

  • TheExcalibur
    TheExcalibur     

    Encore un article un peu parti pris qui ne va pas jusqu'au bout des choses et qui se contente de constater qu'une infime partie du sujet, sans faire de proposition.

    Le télétravail n'est certes pas fait pour tout le monde, ne serait-ce que par le type de travail que l'on exerce. Ensuite, il est vrai que cela nécessite des ajustements en terme de management pour que celui-ci reste pertinent. De nombreux outils existent pour conserver du lien social (le 1er c'est le téléphone). Évidemment s'il n'y a qu'une personne de l'équipe qui est en télétravail, l'effort pour garder le contact sera plus important de la part du télétravailleur.

    Ensuite, télétravail ne veut pas dire, je reste cloitré 100% de mon temps à la maison. Il y a des télécentres et le télétravail alterné, ...

    Effectivement cela nécessite un peu plus d'autonomie et que l'on se prenne en main, ce qui n'est pas un mal de nos jours. Ensuite, il ne reste plus qu'à aider ce qui n'ont pas ces capacités pour ne pas laisser de côté.

    Ne faisons pas de règle sur des cas particuliers. Contentons-nous seulement de faire en sorte qu'une opportunité nouvelle ne soit qu'une solution et non pas un problème. Arrêtons de voir le mal partout, et ne subissons pas ceux qui passent leur temps à chercher des failles dans le système pour profiter des autres.

    Le seul point que je soutient dans l'article, c'est le titre. Le télétravail est une opportunité formidable pour l'emploi, notamment grâce à la réouverture des commerces et services (publics et privés) de proximités en milieu rural.

    Donc pour compléter votre titre : "Non au télétravail forcé ! Il y a des solutions !"

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire