En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Humeur : « Réduction du domaine de la co-opétition »

Humeur : « Réduction du domaine de la co-opétition »
 

Cisco décomplexé s'affirme pleinement concurrent de HP, lequel invoque la co-opétition. Un temporaire aveu d'impuissance ? « Si je ne peux pas te tuer, alors embrassons-nous. »

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • ClubAlliances
    ClubAlliances     

    A Las Vegas, sur la Place Vendôme, casinos et joailliers de luxe sont en co-opétition permanente... dans un modèle gagnant-gagnant, non ?

    Affirmer que la co-opétition "a fait son temps", et est "au mieux un temporaire aveu d'impuissance" est réducteur en ce sens que vous ne vous attachez évidemment qu'à un seul type de co-opétition dans votre article.

    D'autres modèles co-opétitifs existent et se développeront peut-être.

    C'est par exemple le pari que nous faisons au sein du Club Alliances qui, précisèment, réunit des acteurs du SaaS et du Cloud "complémentaires", mais également "concurrents".

    Le modèle de collaboration "Las Vegas" appliqué au solutions métier BPaaS/SaaS peut permettre (a) d'apporter aux entreprises à la fois du choix et des solutions pour l'ensemble de leurs besoins [au même titre qu'un visiteur de Las Vegas trouve également hotels, limousines, spectacles et autres services au delà du jeu] (b) de donner aux co-opétiteurs une capacité d'attaction, de visibilité "à la Las Vegas".

    Au fait, à las Vegas, on trouve certes des fournisseurs intégrés, mais également et toujours beaucoup de "pure players" focalisés qui coopérent entre eux et avec leurs concurrents pour faire en sorte que Las Vegas soit LA destination des joueurs ou des futurs mariés.
    Ils pensent tous qu'ils auront plus de chance de faire du business que s'ils étaient seuls dans le désert.

    Co-opétition : Pas morte, AU CONTRAIRE, surtout dans la décennie SaaS/Cloud qui s'ouvre !

    Loic Simon - Club Alliances

Votre réponse
Postez un commentaire