En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Humeurs : l’âge de la retraite en SSII
 

Les seniors sont moins mobiles et plus chers, mais ils ont roulé leur bosse et peuvent faire bénéficier les plus jeunes de leur expérience et manager une équipe.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • Mik67
    Mik67     

    Je trouve ça aberrant de lire une telle horreur en faisant des SSII des machines à fric bourrer de blaireau qui ne savent pas encore faire leur Job... Et l'amour du métier ? et l'image de la boite ? Plus elle sera compétente plus elle sera haut de gamme...après chacun à le droit d'avoir son avis...

  • Unifacien
    Unifacien     

    Les SSII pressent le citron jusqu'à la dernière goutte.
    Je travaille sur Uniface depuis ... 19 ans.
    Voila le syndrome forcé de ma SSII.
    Tant qu'il y a du travaille la dessus, ils n'ont pas intérêt à me positionner sur autre chose. Salaire bloqué depuis 2002, ma région n'offre pas beaucoup d'opportunités pour moi tant que je n'aurais pas été formé sur le business local. DIF, il existe mais comme c'est le manager qui choisit, et les demandes doivent donc s'accorder avec lui. Dur donc de demander une reconversion lorsqu'il vous dit que son objectif n'est pas le vôtre.
    Ceci est la réalité dans une des grandes SSII française.

  • ex_altran
    ex_altran     

    une SSII, plus commmunement appelle marchand de viande vit sur la marge entre la viande facturee a la journee et le salaire mensuel de la sus dit viande.
    quel interet d avoir des gens qui coutent plus cher (mais qui sont pas factures tellement plus), qu on ne peut pas truander a volonte (ils se sont deja fait avoir, ils connaissent les trucs) et qui ne veulent pas etre envoye pour une mission a "trou perdu a 800 km"

    vraiment aucun interet ...
    De toute facon, d ici 10 ans le debats sera doit on prendre des indiens ou des roumains ? les francais (a part les stagiaires a 300€/mois) sont trop cher...

  • pas_accord
    pas_accord     

    Syndrôme du coboliste :
    Heu .. lors d'une journee de recrutement dans ma SSII, j'ai reçu un CdP qui avait 20 d'experience (j'en ai 8 maintenant) ... sur son CV il y a avait : IBM / DB2 / Cobol 10 employeurs de suite et ça faisait 2 ans qu'il cherchait du taf le gars. J'avais connue avant un crack Abapeur aussi ... on se demande ce qu'il sera dans 15 ans.
    Ce syndrome existe bien !!! Malheureusement. D'ailleurs, on ne peut pas comparer un chef de projet avec un supercrack développeur. L'un est repute se demerder sans rien comprendre a la technique, l'autre est enferme dans son truc et peut pas toujours s'adapter.

    Hudson >
    Oui, mais un avion c'est pas un serveur meme si le serveur rapporte. On peut le crasher le serveur.
    Pour les systemes sensibles et complexes, on forme des gars 5 mois dessus avant de le lacher en astreinte et roule ma poule.

    8 ans experience et je peux pas depasser les 53keur dans ma SSII alors que la moyenne apec est plutot 66 ... ils font tout pour baisser les couts.

    Je me demande vraiment ce que je serais dans 20 ans.

  • crey19
    crey19     

    Voilà qui est dit et bien dit !
    Cessons de croire que le senior n'est pas flexible, coûte trop cher, ne s'adapte pas aux nouvelles technologies, et est constamment fatigué !

    Avant de s'occuper efficacement de l'emploi des quadras/quinquas/sexas/septas (?) il serait bien que le monde du travail veuille bien reconsidérer le regard qu'il porte sur les professionnels expérimentés !
    Sinon, rien d'intelligent ne pourra se faire !

  • ploup
    ploup     

    Le problème, c'est que les clients achètent des "ressources", pas des projets (facturés en TJM). Les SSII ne font pas de l'informatique mais de la RH. D'autant que moultes demandes clients n'ont rien à voire avec de la haute technologie : admin système et réseau, etc...

    Et pour vendre, il faut soigner le package marketing : ptit jeune qui n'en veut, mobile, motivé par des promesses etc... Le jour ou les clients achèteront des projets, la donne changera, et les gens ayant de l'experience, notamment sur les situations de crise, seront mis en avant...

  • sasuser
    sasuser     

    En informatique pourquoi payer le triple ce qui peut être fait par un jeune avec une expérience de 3 à 5 ans. De plus 30 ans en ssii n'est pas égal à 30 ans d'expérience, loin s'en faut. La ssii c'est aussi beaucoup d'inactivité, d'intercontrat ... etc ... avec des missions redondantes sur lesquelles on met des gens qui savent faire et donc au final capitalisent peu.

  • ADN59
    ADN59     

    Je cite:
    "apporter leur expérience et prendre les bonnes décisions lorsqu'un projet est mal engagé."

    Mais c'est aberrant ! Vous vivez en Utopia !

    Mettre des gens compétents sur des projets pour qu'ils aboutissent, mais quelle idée !


    Le but d'une SSII est de vivre sur le malade. Plus longue est sa maladie, plus il gagne d'argent. Tant mieux que l'on mette des jeunes peu compétents:
    1) un jeune, ça ne coute pas cher (par rapport à un senior), et le commercial se repait d'une marge plus épaisse sur son dos (Vous n'avez pas idée du coût des options d'un 4x4 Mercedes, Audi ou Porsche).
    2) Plus le projet dure dans le temps, plus la facturation tombe sans plus d'efforts supplémentaires de la SSII.
    3) Et quand ça commence à déraper, il est temps de sortir d'autres petits nouveaux à placer pour "rattraper le retard", ou "relancer le projet".


    Les SSII, contractants, sous-traitants sont les mercenaires/condottieres des temps modernes.

    Il ne manquerait plus que le client retrouve sa jugeotte et se remette à lire "le Prince" de Machiavel :

    "Les armées mercenaires sont inutiles et dangereuses ; et si quelqu'un tient son État en le fondant sur les armées mercenaires, il ne sera ni affermi ni sûr, car elles sont désunies, ambitieuses, sans disciplines, infidèles ; gaillardes parmi les amis et, parmi les ennemis, lâches ; sans crainte de Dieu, sans foi envers les hommes ; et l'on diffère d'autant plus la ruine que l'on diffère de l'assaut ; et dans la paix, tu es dépouillé par elles et, dans la guerre, par les ennemis. La raison de ceci est qu'ils n'ont d'autre amour ni d'autre raison de rester aux armées qu'un peu de solde, ce qui ne suffit pas à faire qu'ils veuillent mourir pour toi. Ils veulent bien être tes soldats tant que tu ne fais pas la guerre ; mais dès que la guerre vient, ils ne veulent que fuir ou s'en aller. Cette chose, je ne devrais pas avoir beaucoup de peine à la persuader, car aujourd'hui la seule cause de la ruine de l'Italie est que celle-ci s'est tout entière reposée, depuis maintenant maintes années, sur les armées mercenaires."
    Machiavel

Votre réponse
Postez un commentaire