En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Humeurs : Quid de l’intuition humaine ?
 

Une nouvelle ère informatique, celle du prédictif, intéresse désormais les poids lourds du marché. A l'image de la branche gestion de l'information d'IBM, dont le congrès européen sur le sujet vient de s'achever.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • Nacyl
    Nacyl     

    Etablir un système prédictif sur des données statistiques n'est pas une première.
    D'ailleurs, la SF a largement exploré le sujet avec des oeuvres comme Fondation d'Isaac Asimov ou encore Minority Report de Philip K. Dick.

    Mais les statistiques ne sont pas une science exacte et un point en particulier se doit d'être précisé encore et encore :
    Plus l'échantillon statistique est grand, plus la statistique se vérifie.
    Par contre, l'inverse n'est pas vrai !
    Si sur un échantillon de 1000 personnes on obtient un résultat de 10%, on ne peut pas l'appliquer sur un échantillon de seulement 100 personnes.
    La question devient alors, que deviennent ceux qui ne sont pas "lissés" par les statistiques ?

    Avec un petit peu de chance, ils risquent bien de devenir les grains de sable grippant ces machines prédictives rendant à l'Ordre humain une partie du Chaos de l'univers.

  • ploup
    ploup     

    Attention à ne pas croire tout ce que racontent les pubs.

    Dans les faits, IBM a plus tendance à devenir une SSII qui vend du service... Bien loin de leur communication qui vise à faire croire qu'ils font encore de l'innovation. En fait ils préfèrent que ca soit les clients qui innovent et leur achètent du services :)

  • DavidRoulier
    DavidRoulier     

    Très bien...
    Mais, après tout, cela n'est pas si insensé que cela. L'humain fonctionne - quoi qu'on dise - sur le modèle animal, où, les gens, bien que se proclamant différents les uns des autres ne sont pas si différents que ça dans leur comportement. Chaque chien, lors de grosses chaleurs, n'a pas un comportement si éloigné que ça, et pour nous c'est la même chose. Si on met un billet de 500? par terre, qui ose dire que, comme tout le monde, il n'ira pas essayer de le chercher ?

    Alors le fait que le monde repose sur un modèle statistique à grande échelle n'est guère étonnant.

    Définitivement, il y'a bien un modèle pour chaque catégorie socio-professionnelle. C'est d'ailleurs comme ça que fonctionne l'économie. Je prend l'exemple des stations de radio. Je parie que la programmation musicale n'est pas -comme dans l'album d'un artiste- faite par hasard, le but étant bien d'attirer le plus de monde sur cette station. Amateur de death métal, si j'avais à faire une radio dans le but de gagner de l'argent, je n'irai bien évidemment pas faire une radio dédiée à ma musique préférée...je regarderai les statistiques, et passerai un autre genre de musique, plus vendeur...

    Bien sur que rien n'est fait innocemment, tout est orienté pour maximiser le profit...

    C'est d'ailleurs une des seules distinctions que l'on peut faire entre "l'homme"et l'animal -la capacité que l'on a s'interroger sur celui qu'on a en face de soi, et si ce n'est pas inné, c'est une forme d'intelligence...

Votre réponse
Postez un commentaire