En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

IBM et Ubuntu créent des bureaux virtuels garantis sans Microsoft

IBM et Ubuntu créent des bureaux virtuels garantis sans Microsoft
 

Big Blue s'associe à Canonical et à Virtual Bridges pour fournir des bureaux virtuels avec suite bureautique et messagerie entre autres. Principal argument : la réduction des coûts.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

8 opinions
  • LeGoJac
    LeGoJac     

    C'est étonnant comme les promo de bureau virtuels font abstraction des impressions.
    Problème de reconnaissance de pilote peut-être ?
    De volume aussi dans le tuyau ?

    Ah ça doit pas être simple de parler de "poste de travail" en occultant les imprimés té.
    Dure dure la vie de commercial oui.

  • Nukeit
    Nukeit     

    De toute façon, il faudra bien passer par là, le cout des licences est énorme chaque année (je travaille la dedans). Reste à savoir si l'utilisateur moyen qui parfois peine sous XP, s'adaptera ou pas à Ubuntu.
    Je pense qu'il est temps d'y aller!

  • Marax
    Marax     

    Un peu lent, les outils lotus ?
    c'est un doux euphémisme. Tout ça s'appuie sur une couche Java. Qui a osé dire que Java était lent ?
    Sur le fond, je voudrais bien avoir une démo pour voir concrètement à quoi correspond cette nouvelle offre avant de critiquer vraiment.

  • davi18
    davi18     

    Faut bien qu'IBM gagne sa croûte ! Et puis, Lotus n'est pas si mal que ça même s'il est un peu lent au démarrage.

  • Samuel Ls
    Samuel Ls     

    Mais une fois que j'ai lu :
    "Au programme : une suite bureautique s'appuyant sur le format ODF (Lotus Symphony), un client de messagerie (Lotus Notes) et des outils de communication unifiée (Lotus Sametime)."

    Me voila rassuré, la couche libre est pollué par les outils préhistoriques d'IBM.

    Ouf ! Franchement j'ai vraiment cru qu' IBM croyait au libre pendant une seconde.

  • Charles Y
    Charles Y     

    qu'ibm doit se bouger les fesses s'il ne veut pas se faire manger tout cru par sun sur ce marché car le partenariat qui vient d'être signé entre microsoft et sun risque d'être la goutte d'eau en trop pour ce dinosaure de l'informatique.

  • Euuuuu Moi
    Euuuuu Moi     

    IBM essaye encore de reconquérir un marché qu'il a perdu depuis OS2 !

    J'attend de voir les résultats avec impatience !

  • axel55
    axel55     

    C'est vrai que choisir des logiciels moins couteux et moins lourds, pour un résultat aussi efficace, pourquoi se priver? IBM ont enfin compris, par la suite d'autres feront de même à mon avis, et pas seulement dans les bureaux virtuels ...

Votre réponse
Postez un commentaire