En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Inégalité de traitement entre les cadres et les techniciens

Inégalité de traitement entre les cadres et les techniciens
 

Des indemnités de licenciement à la majoration de salaire en cas de travail de nuit, ingénieurs et techniciens ne sont pas égaux devant la convention collective établie par le Syntec.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

11 opinions
  • visior64
    visior64     

    L'intérêt que l'on y trouve est justement la responsabilité et la différence des tâches. Et puis de toute façon, on ne peut pas comparer ce qui n'est pas comparable : ce que les uns ont en responsabilité, les autres l'ont en pénibilité. Là où les cadres ont des RTT, les ETAM, eux, n'en ont pas. Bref, il y a trop d'écarts en traitements, c'est vrai. Ce ne sont pas 2 ans - 3 ans d'études en plus qui valent de tels écarts, il me semble. C'est quoi, dans la vie d'un salarié, 2 ans - 3 ans ?

  • patic_75
    patic_75     

    Il n'y a pas une volonté d'avoir les mêmes salaires, c'est évident, il s'agit plus je pense d'avoir les mêmes proportions. Par exemple, si on donne 1/20e de salaire par mois d'ancienneté pour la prime de licenciement, le but serait que cette règle soit la même quelque soit le statut, mais dans les faits le cadre touchera plus que l'employé puisque son salaire de base est supérieur. Ici imaginez un employé qui touche 1500e/mois et un cadre 3500e/mois, pour 5 ans d'ancienneté, la prime de licenciement sera de 20% x 1500 x 5 soit 1500e pour l'employé et 20% x 3500 x 5 soit 3500e pour le cadre. Alors que si le cadre a de meilleurs conditions, par exemple 1/30e de salaire, il est doublement avantagé, d'abord par son salaire puis par son taux d'indemnité, d'où le débat. Comprenez vous la nuance ?

  • patic_75
    patic_75     

    Un préavis renouvelable ??? Je ne pense pas, vous devez confondre avec la période d'essai.

  • Paty92000
    Paty92000     

    Concernant les cadres, le préavis est désormais de 4 mois renouvellable.

  • tom72
    tom72     

    je ne comprend pas vraiment l'objet du débat ? On réclame l'égalité de traitement entre cadre et non cadre c'est bien çà ? Mais alors ca servirai à quoi d'avoir le status cadre du coup ? Soit on est cadre avec les avantages et les responsabilités qui vont avec soit on ne l'est pas... Si une personne est cadre c'est bien qu'elle a le niveau d'étude nécessaire et qu'elle a négocier sont contrat. Un cadre n'a pas les même responsabilité qu'un technicien que je sache. C'est quoi la prochaine étape ? demander une égalité des salaires entre BAC+2 et BAC+5 ?

  • dans une SSII ....
    dans une SSII ....     

    C'est tout à fait possible ! Et même que ça se pratique ...

    Les ETAM ne sont pas si nombreux dans les SSII, ça ne risque pas de crever leur budget !

  • patic_75
    patic_75     

    Les différences dont vous faites part dans l'article sont présentes dans bien d'autres conventions collectives, surtout sur la durée du préavis et les indemnités de départ, je ne pense pas que la cgt attaque sur ces derniers points, c'est probablement plus compliqué que cela, il faudrait voir le texte exact de l'assignation.

  • Den69
    Den69     

    Je suis formateur paye et j'ai ainsi à appliquer de multiples conventions collectives. Je peux vous assurer que sur de nombreux points, je rencontre les mêmes "inégalités".
    Que ce soit le préavis ou les indemnités de licenciement, c'est un lieu commun que de dire qu'elles ne sont pas les mêmes pour les cadres ou les ETAM.
    Quant à l'incapacité de travail, même si c'est très discutable, dans la plupart des conventions, les cadres sont mieux couverts (pas de carence, maintien à 100% etc...)
    Pour ce qui est de la compensation des horaires inhabituels, il est bien connu que les ETAM sont payés "au réel" et que pour les cadres, tout est "forfaitisé". Même si selon les textes, cette dernière catégorie ne devrait concerner qu'un nombre limité de cadres.
    Quant au coup de la première classe, j'avoue ne jamais avoir vu ça dans d'autre conventions ! Et comme pour les heures supplémentaires, j'ai du mal à imaginer une réclamation en ce sens (mais bon, on peut toujours demander...)

  • tatattatatata
    tatattatatata     

    A vous de vous imposer !!

    Qui ne demande rien ...

  • Simoril
    Simoril     

    Je confirme la 1ère classe en SSII c'est du pur fantasme...

Lire la suite des opinions (11)

Votre réponse
Postez un commentaire