En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Jean Véronis : «Le droit à l'oubli sur le web ne peut s'appliquer aux entreprises»

Jean Véronis
 
Jean Véronis - Jean Véronis

Fort de ses doubles compétences linguistiques et informatiques, Jean Véronis est à la fois professeur d'université et consultant pour les entreprises sur des problématiques liées aux technologies du langage. L'e-réputation est l'un de ses axes de recherche.

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • BernardN
    BernardN     

    Oui, les limites à donner au droit à l'oubli pour les entreprises n'est pas facile à déterminer. mais il faut au minimum lui donner la possibilité de faire oublier les faux avis de consommateurs, malveillances et autres diffamations qui circulent sur Internet dans certains métiers comme le tourisme... La législation actuelle permet des actions, mais c'est souvent trop tard...
    Par ailleurs même si c'est bien vrai que l'analyse de sentiments n'est pas chose simple, çà fait quand même des choses déjà utilisables, ... et même utiles...

Votre réponse
Postez un commentaire