En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

JO de Sotchi : une informatique sous haute tension

JO de Sotchi : une informatique sous haute tension
 

A deux jours des jeux olympiques les plus chers de l’Histoire, la tension monte chez les fournisseurs IT. Non seulement, Atos, Avaya ou Samsung n’ont pas le droit à l’erreur mais ils doivent faire aux menaces pesant sur la sécurité des installations.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Photo73
    Photo73     

    "mais ils doivent faire aux menaces pesant sur la sécurité" manque "face" (faire face aux)
    Hors, justement, je l'aurais écrit "Or justement "(mais où et donc or ni car) (Hors : en dehors)

Votre réponse
Postez un commentaire