En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’après LTO-5 en ordre de marche

L’après LTO-5 en ordre de marche
 

Le consortium LTO, piloté par IBM, Quantum et HP, a dévoilé la feuille de route des prochaines générations de cette technologie de stockage sur bande magnétique.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • LOLICAKE
    LOLICAKE     

    La différence c'est que les cartouches sont externalisables. Le disque c'est la grande mode vu l'explosion des capacités, mais c'est bon pour du stockage à moyen terme.

    Dans le cas de l'archivage sur disques, il faut une VTL, les lignes fibres et la maintenance qui vont avec pour l'externalisation des données. Et cela représente un autre coût qu'un petit robot, des cartouches et un coursier...

    Et quoi que l'on en dise, la durée de vie d'une cartouche stockée dans un coffre ou une armoire ignifugée est largement supérieure à celle d'un disque mécanique en fonctionnement permanent.

Votre réponse
Postez un commentaire