En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’enquête sur le stress accable France Télécom

L’enquête sur le stress accable France Télécom
 

En bref. Les premiers résultats de l'enquête menée auprès des 102 000 salariés de l'opérateur historique ne lui sont guère favorables. Seuls 39 % d'entre eux se disent fiers d'appartenir à leur entreprise.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • jacques la lozère
    jacques la lozère     

    Bonjour,
    Le STRESS : C'est un élement à prendre en compte dans la determination de la PENIBILITE au Travail !
    Ce critère doit incontestablement être intégré dans la liste des préjudices qu'endurent des salarié(e)s au travail, au même titre par exemple que le travail de nuit, le travail sous température supérieure à 32°, le port de tenues et des masques protection ect...

    Le STRESS, associé aux pressions morales et intellectuelles, supportés quotidiennement génèrent à n'en pas douter des maladies graves et engagent à un raccourcissement de la vie de ceux ou celles qui y sont soumis(e)s.

    AVIS AU MEDEF ET AUTRES NEGOCIATEURS DE LA PENIBILITE. LES TEMPS CHANGENT LA PENIBILITE AU TRAVAIL AUSSI, le résultat malheureusement affiche toujours sa même constance dramatique.
    Cordialement à toutes et tous.
    Jacques

  • Z1200
    Z1200     

    Oui, quelle mesure ?
    Ce type de situation est commun dans de nombreuses entreprises même si l'on en fait pas état. J'espère que les directions de ces grands groupes vont enfin considérer leurs employés mieux que de la m***** car se sont eux qui produisent la richesse au jour le jour.

  • otodid`kt
    otodid`kt     

    Quelles mesures seront prises pour rendre l'entreprise humaine. Là on n'attend monsieur Richard.

Votre réponse
Postez un commentaire