En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

L’intérim lorgne les 12 000 informaticiens en portage salarial

L’intérim lorgne les 12 000 informaticiens en portage salarial
 

Les entreprises de travail temporaire pourront dans quelques mois exercer une activité de portage salarial. Au risque, selon les sociétés pratiquant actuellement ce type de contrat, de créer un sous-intérim et du dumping social.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

7 opinions
  • philhoul
    philhoul     

    bonjour,
    Je suis sur le point de tenter d'évoluer vers le portage salarial. J'ai 56 ans et après et pendant une période de formation, je souhaiterais répondre à quelques demandes de missions. Trouvez-vous rapidement des missions ? L'intérim ne permet-elle pas de se lancer dans le portage ? Merci d'avance pour vos réponses.

  • guillaume cairou
    guillaume cairou     

    Simplement pour répondre à Patrick sur la question de la représentativité des huit sociétés de portage salarial citées dans un précédent communiqué (auquel fait référence l'article de 01net), figuraient des points de suspension en bas d'une liste tronquée de 8 sociétés parmi 40 signataires (principalement FeNPS) qui représentent effectivement plus de 50% des entreprises syndiquées (une vingtaine au Sneps, une cinquantaine à la FeNPS). Le journaliste avait effectivement bien vérifié ses sources. Le but était surtout de communiquer sur des risques de dérives liés aux négociations en cours, et en aucun cas de marquer une quelconque rivalité ou opposition entre 2 syndicats FeNPS / Sneps qui oeuvrent ensemble à la défense du portage salarial, et avancent dans le même sens. Je suis moi même ravi de pouvoir cotoyer et entretenir d'excellentes relations avec mes confrères du Sneps que je respectent avant tout. Et encore bravo pour le communiqué du Sneps qui va exactement dans le même sens. Respectueusement, Guillaume Cairou, Groupe Didaxis, Administrateur de la FeNPS

    [i]Adresse email retirée pour votre sécurité[/i]

  • l'auteur
    l'auteur     

    Au-delà de la question de la représentativité, la position du Sneps va dans le même sens que le groupe des 8 sociétés de portage. Plutôt rassurant...

  • patrick3394
    patrick3394     

    http://www.sneps.fr/fr/actualites.html?actu_id=12

  • patrick3394
    patrick3394     

    L'article parle des "huit plus grandes" sociétés de portage salarial. Le communiqué des 8 entreprises dit représenter "plus de 50% du marché".

    De quel marché parle-t-on ? De celui des adhérents à la FeNPS, second syndicat professionnel, historiquement et en chiffre d'affaires ? Tout bon journaliste vérifie ses informations : il suffit d'aller sur societe.com pour faire le total de CA des sociétés des 8 signataires. Et à quel chiffre arrive-t-on ? 24 millions d'Euros. Manquent celui de PortageSI, entreprise trop récente pour avoir publié un premier bilan, et celui de Ventoris qui n'est pas vérifiable, car ses comptes ne sont pas publiés ! Même si on fait confiance aux 13 millions d'Euros annoncés par son P-DG, le total de 37 millions est largement inférieur à celui des principales sociétés adhérentes au premier syndicat : le SNEPS.

  • SéniorActif
    SéniorActif     

    Je suis un sénior. Après un an et demi de chômage, rejeté par les sociétés d'Intérim qui me préféraient des personnes plus jeunes, j'ai trouvé mon salut parce que j'ai pu proposer mes compétences sans passer par un cabinet de recrutement, une entreprise d'intérim ou une société de services. Le portage me permet de travailler et de ne pas être à la charge de la société. J'en ai fait l'expérience. Mettre le portage entre les mains des sociétés d'Intérim c'est condamner au chômage les gens dans ma situation. Et ils sont nombreux! Et ils ne l'admettront pas!

  • CP-MUNCI
    CP-MUNCI     

    Ce n’est pas l’intérim mais bien LE PORTAGE SALARIAL qui représente la forme moderne, à la fois la plus valorisante et la plus protectrice, du travail intermittent en mode autonome chez les cadres.

    (...)

    A LIRE :
    http://munci.org/Interim-des-cadres-vs-prestation-de-services-halte-la-un-recadrage-s-impose

Votre réponse
Postez un commentaire