En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Mis à jour le
La paranoïa à la rescousse du protectionnisme
 

Les Etats ont les moyens de défendre leurs entreprises honnêtement sans avoir la bassesse d'appeler la xénophobie à la rescousse.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • hsibert
    hsibert     

    Merci d'abonder dans mon sens - il me semble que j'ai largement souligné qu'il faut se baser sur la propriété intellectuelle, le dumping, les soutiens gouvernementaux (dont a en particulier bénéficié Huawei) pour s'opposer à cette concurrence. C'est la conclusion de l'article. Et c'est aussi ce que la CE semble être sur le point de faire.

    L'objet de l'article n'est pas de dire "Amen" à cette concurrence, il est de dire qu'il est malvenu d'invoquer des risques sécuritaires non prouvés pour s'opposer à cette concurrence, alors qu'il y a beaucoup d'autres raisons - avérées, elles - pour le faire.

    Et ne mélangeons pas tout - l'espionnage industriel, lui, ne se fait pas via ces produits. Imaginez le scandale si on prouvait qu'un tel équipement émet des communications impromptues et non documentées... - ce serait la fin de toute exportation pour la firme en cause.

  • nokiadict
    nokiadict     

    C'est quand même étrange.
    De tout temps on a su et vu que les asiatiques en particulier les chinois espionnaient et copiaient.
    Le principe en Chine est de tout fabriquer par soi même et ce jusqu'aux avions et fusées...
    Plus le domaine est pointu, moins on peut inventer et créer par soi même!
    Même en copiant fidèlement à 100%, faire voler un avion ou une fusée est extraordinairement risqué alors si on doit partir de zéro et tout créer...

    Les japonais et leur éternel appareil photo à la main: image d'Epinal ? Légende ? Vérité !

    Et soudain on vient nous dire que la Chine, pays sans doute le plus totalitaire au monde qui filtre internet et contrôle tout, n'est pas le démon qu'on prétendrait pour des raisons racistes ou plus exactement xénophobes, obéissant à du protectionnisme !

    Je ne suis pas d'accord. D'autant plus que beaucoup ne s'en sont pas cachés ! De faire aussi bien et mieux, de copier en adaptant et améliorant si possible.

    Alors les japonais sont devenus de véritables inventeurs avec par exemple Sony qui crée le walkman ou baladeur chez nous.
    Mais les autres !
    Nous achetons toutes et tous des produits avec dessus des noms plus ou moins connus à consonance asiatique mais lesquels ont été inventés ? Aucun ou presque sauf exception.

    Le nom asiatique le plus recherché sur un moteur de recherche est sud-coréen, c'est Samsung. Ils fabriquent de tout, de ce qu'on trouve en cuisine, dans un bureau et dans toute la maison ! Mais qu'ont-ils donc crée de toute pièce ? Absolument rien !
    Ce qu'ils fabriquent est bien souvent beau sinon magnifique mais rien n'est d'eux à l'origine !
    Et c'est très bien comme ça parce que c'est ce qu'ils savent faire le mieux : faire mieux, refaire en mieux, refaire à leur sauce...
    Ils s'en vantent même ! De pouvoir copier plus vite que n'importe qui, n'importe quel produit existant au monde dès lors qu'il comporte de l'électronique.

    Et après vous venez nous parler de paranoïa en ajoutant qu'elle ne serait pas justifiée ou le serait pour de mauvaises raisons ? !

    Mais cette politique qu'ils mènent conduit nos industries à la dépendance vis à vis de leurs composants et à la ruine vis à vis de leur concurrence déloyale ! Pour un produit crée en occident, 1000 copies nous reviennent d'orient !
    Nos avions ont des accidents à cause de fausses pièces détachées qui se détachent... C'est très grave !

Votre réponse
Postez un commentaire