En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La quatrième SSII indienne s'effondre dans une atmosphère de scandale

La quatrième SSII indienne s'effondre dans une atmosphère de scandale
 

Satyam a basculé dans l'inconnu ce matin après la démission de son patron fondateur, qui a avoué des fraudes comptables considérables.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • lemoselan57
    lemoselan57     

    Les riches de ce globe, ont mis les pauvres dans la misère, en se mettant eux même dans l'incertitude, car ils n'arrivent plus a contrôler la situation, maintenant c'est aux miséreux de remettre sur pied, et redonner confiance a ces riches de façon qu'ils puissent continuer a nous extorquer, et continuer leur basses besognes.
    Super la mondialisation.
    Super le capitalisme.

  • navré
    navré     

    Le monde c'est reduit as des miserable situations, dont seulement les riches peuvent continuer a faire ce que veulent, helas les etats ne reagissent pas. A mon avis prendre tout leurs bien ainsi celle deleurs familles, condamnner a 20 de travaux forcée, et les bannir de la siceté des hommes.

  • bipdan2
    bipdan2     

    Pour avoir commencé a mettre de la sous traitance en place en Inde, je sais a quel point il est difficile d'obtenir un travail rigoureux (mais pas impossible).

    Maintenant donc que les clients des pays "développé" deviennent plus prudent n'est pas une mauvaise chose. Nous avons de tres bonnes entreprises en france, meme si évidemment les cout ne sont pas les memes. L'externalisation a tout va vers l'inde ou le Maghreb a bel et bien un revers sur la qualité (chacun a eu l'occcasion d'avoir en ligne une assistance ou il est simplement difficile de parler la meme langue, ou constaté d'énorme probleme de traduction ici ou la dans des logiciels francisés ailleurs qu'en France).

    Bref cette nouvelle est a mon sens rassurante pour nos entreprises françaises, plus chers mais tellement mieux maitrisés.

Votre réponse
Postez un commentaire