En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La réforme de la sous-traitance fait « pschitt » !

Mis à jour le
La réforme de la sous-traitance fait « pschitt » !
 

Pour pacifier les relations entre donneurs d’ordre et prestataires, le médiateur de la sous-traitance préconise de changer les mentalités plutôt que de réformer la loi de 1975.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • adh-CICF
    adh-CICF     

    Je ne pense pas que mon syndicat soit intervenu sur ce sujet qui ne concerne pas vraiment les freelance et les cabinets de conseil.

    Mais si c'était le cas, je ne manquerai pas de leur dire ce que je pense (voire quitter le cicf) car j'ai moi-même été à 2 doigts d'attaquer mon ex-ssii pour prêt de main d'oeuvre illicite (un marchand de viande comme pas 2).

    Ce paragraphe sur les SSII, c'est vraiment du grand n'importe quoi, c'est bien pour çà d'ailleurs que je me suis mis à mon compte...

  • marre-des-marchands-de-viande
    marre-des-marchands-de-viande     

    "La puissante Fédération française du bâtiment (FFB) a semble-t-il été davantage entendue que la CICF-Informatique (Chambre de l'ingénierie et du conseil de France informatique), également auditionnée."

    Hum pas si sûr...

    Voir le paragraphe 4.7 Le Code du Travail dans le rapport, je cite :
    "Une application stricte de la loi conduirait de nombreuses sociétés d'ICT à tomber sous le coup d'une qualification de délit de marchandage ou de prêt illicite de main d'oeuvre (art. L. 8231-1 à L. 8234-2 et L. 8241-1 à L. 8243-2 du code du travail) lorsqu'elles mettent à disposition du personnel auprès d'une entreprise. Il en résulterait un coup d'arrêt à cette activité d'assistance à la R&D, condamnant ainsi plusieurs centaines de milliers d'emplois.
    Compte tenu de ces risques, plusieurs professions ont demandé à être explicitement exclues du champ d'application de ces dispositions du code du travail. Il en est ainsi pour le travail temporaire, alors même que ses pratiques sont très semblables. Cette situation est d'autant plus préjudiciable aux sociétés d'ICT que depuis plusieurs années les sociétés d'intérim viennent sur leurs marchés, aidées par la cascade de sous-traitance. Or cette concurrence se fait au détriment des sociétés d'ICT, les sociétés d'intérim ayant des coûts plus faibles, ne formant pas leurs employés et ne les rémunérant que le temps de leur mission.
    A l'inverse, les sociétés d'ICT apportent :
    ? une stabilité de l'emploi à leur personnel qui bénéficie de contrats de travail stables et de conventions collectives qui le protègent ;
    ? une vraie valeur ajoutée à leurs collaborateurs à qui ils peuvent proposer des évolutions de carrière comme dans n'importe quel groupe ;
    ? une vraie valeur ajoutée à leurs clients par la capitalisation du savoir-faire accumulé par leur personnel au cours de ses différentes missions.
    Il faudrait envisager soit une dépénalisation de ces délits, la qualification de délit pénal étant extrêmement traumatisante pour les chefs d'entreprise, soit sortir les sociétés d'ICT du champ d'application du délit de marchandage."

    HALLUCINANT DE MENSONGE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    "une vraie valeur ajoutée à leurs collaborateurs et à leurs clients" .... NON MAIS JE REVE OU QUOI ????
    Chacun sait que çà doit concerner à tout casser 10-20% d'entre elles au maximum... tout le reste c'est des "viandards" évidemment.

    Supprimer le prêt illicite de main d'oeuvre et le délit de marchandage, ben voyons, comme çà il n'y aura plus aucun informaticien dans les DSI, mais seulement des prestataires-intérimaires de partout qui travailleront dans des conditions encore plus déplorables chez des clients à qui ils seront totalement subordonnés sur des missions qui s'éterniseront sans réelle valeur ajoutée !!!
    Avec çà l'image des SSII, déjà bien noircie, en prendrait encore un sacré coup !!!
    Et le "professionnalisme" du secteur encore plus...

    Même s'ils sont bien trop peu utilisés par les salariés prestataires de services, les délits de prêt illicite de main d'oeuvre et de marchandage demeurent le dernier rempart contre l'ultra-flexibilité dans le secteur de la prestation de services et surtout pour s'attaquer à la FAUSSE SOUS-TRAITANCE.

    Bref, si ce n'est pas le SYNTEC qui est derrière ce paragraphe (un véritable AFFRONT à la communauté informaticienne !!!), alors on peut se demander SI CE N'EST PAS LE CICF-INFORMATIQUE justement ??!
    Rappelons qu'il s'agit tout de même d'un syndicat patronal dans la Branche Syntec qui défend (outre les indépendants) les PME donc les petites et moyennes SSII.....

Votre réponse
Postez un commentaire