En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La téléphonie mobile et Internet subventionnés par les employeurs ?

La téléphonie mobile et Internet subventionnés par les employeurs ?
 

Un député propose que les forfaits mobiles et abonnements Internet des salariés soient partiellement pris en charge par les entreprises.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

16 opinions
  • catindia
    catindia     

    avec 3 enfants j'en aurais fais des économies

  • Jean-Jacques 92
    Jean-Jacques 92     

    Que l'Etat se penche donc sur le coût réel des services de base proposés par les opérateurs de téléphonie mobile (les SMS par exemple) en le comparant aux tarifs pratiqués avant de proposer des idées pschitt ! selon la formule devenue célèbre.

  • bob 69
    bob 69     

    Votre raisonnement est à mon avis simpliste car vous oubliez que l'économie réalisés par les consommateurs se reportera sur d'autres dépenses (donc TVA pour l'Etat) et les business qui en bénéficieront peuvent même créer des emplois...
    Cette idée me parait excellente et si elle est simple à mettre en oeuvre et n'engendre pas des coûts de gestion importants...

  • commentaire_lecteur
    commentaire_lecteur     

    J'ai l'impression d'avoir de plus en plus affaire a un gouvernement, spécialisé dans l'art de combler un trou en faisant un autre trou et utilisant les déblets pour combler le premier.

    Regardons en face :

    Situation actuelle

    Un abonnement Téléphone 40 ? décomposé en 33.40 ? HT et 6.60 ? de TVA. donc l'état encaisse 6.60 De TVA

    Avec ce projet

    Même donnée

    L'entreprise récupére la TVA reste donc 33.40 qui viendront en déduction du résultat Net soit une perte d'Impot de l'ordre de 8.35 ? (approximatif selon les taux)

    Dont une perte Net pour l'état de 14.95 ?

    Si on suppose que 5 millions d'abonnment sont concernés cela nous donne un chiffre de 74 Millions de pertes soit par an 888 millions.

    Je ne suis pas économiste, mais je doute qu'un cadeau de l'ordre d'un Milliard d'euros soit a l'ordre du jour, même pour augmenter le pouvoir d'achat.

    En outre, sachant que les frais seront payés par l'entreprise, les utilisateurs abuseront sans compter, au détriment de l'entreprise.

    Mr LEFEVRE, merci de revoir votre copie.

    Cordialement

    Gilles DELPLANQUE

  • Gualap
    Gualap     

    Et aussi les préservatifs utilisés dans les locaux des archives.

  • ToyPr84
    ToyPr84     

    Je suis d'accord avec campagnard 07.Il faut déja améliorer le réseau, souvent négligé par F.T.et assurerle dégroupage a tous le monde, alors que les non-dégroupés paie plus chèr pour moins de service.

  • LeGoJac
    LeGoJac     

    Pervers,
    car ce serait aux collectivités locales d'assumer l'effort par la diminution des recettes de taxes professionnelles.

    Niais,
    parce que les taxes professionnelles finiraient immanquablement par augmenter...

    Pervers et niais,
    parce que les chèques restaurant sont issus d'obligation pour certaines entreprises d'avoir un système de restauration. Cette bousette de financement des accès internet n'a donc rien à voir avec le système des chèques restaurant.

    Niais encore,
    car le niveau financier offert à l'employé risque d'être en très grande partie absorbé par des coûts suplémentaires de gestion. Ce qui n'incitera aucune entrepise à le faire. Les chèques restau marchent surtout par obligation...

    A quand les mêmes idées lumineuses pour les inscriptions des enfants au foot, aux cours de musique, au catéchisme ?

  • Running5fr
    Running5fr     

    Suis d'accord, il y a la contrepartie d'une intrusion dans la sphère privée, ce qui rend encore plus la mesure discutable car comme remarqué plus haut "à quand le financement des couches-culottes ?"

    Maintenant c'est à voir, notamment par rapport à ce qui existe déjà : beaucoup de cadres ont leur téléphone mobile payé par leur employeurs. Pour certain, c'est un fil à la patte et ils se sentent obligés d'être à disposition 24h/24 alors que d'autres arrivent très bien à protéger leurs sphère privée et sont très clairs sur les horaires où ils répondent à des appels professionnels. Ils y en a même qui ont deux portables, un perso et un pro pour qu'il n'y ait aucune confusion.

    Alors si on peut faire gagner 30? nets/mois de charges incompressibles en échange de ça, c'est 2-3% de pouvoir d'achat en plus pour un SMIC, et une séance de cinéma de plus par mois pour toute la famille.

    Ca peut valoir le coup et ça ne coute pas grand chose d'essayer.
    Libre à chacun de ne pas en profiter si on lui propose. Libre à nous de mettre un terme à la mesure si les effets négatifs sont supérieurs aux bénéfices

  • Running5fr
    Running5fr     

    Les tickets resto sont à "la volonté du patron" et pourtant il y a des millions de salariés en France qui en profitent, en fonction de l'entreprise, se son environnement, de son histoire, de sa culture, du dialogue social ou encore de ses moyens ou de sa politique salariale.

    Certains smicars en profitent, d'ailleurs.

    Par contre, tout rapporter aux smicars et au pouvoir d'achat (à court terme) me parait déplacé.
    Heureusement qu'un gouvernement gouverne pour tout le monde, du plus riche au plus pauvre, et qu'il ne borne pas ses initiatives à cette seule catégorie ni à la seule question du pouvoir d'achat immédiat.
    Sans quoi nous deviendrions tous des smicards dans un pays en appauvrissement rapide, comme ça s'est passé dans les anciens pays communistes.

    Maintenant, en terme de pouvoir d'achat, c'est bien une mesure qui augmenterait le pouvoir d'achat puisque si votre entreprise vous paye cet abonnement, l'argent que vous y consacriez auparavant est libéré et vous pouvez acheter des choses supplémentaires avec.
    C'est 30 euros, mais c'est déjà ça. Celui qui veut que son pouvoir d'achat augmente de 500 ou 1000? d'un coup, je lui conseille juste de changer de job ou de secteur pour un mieux rémunéré (bien sûr ça se mérite) car sinon il risque d'attendre longtemps son miracle...

  • fardet84
    fardet84     

    c'est bien ça ! mais bon,cela reste a la bonne volontée du PATRON donc c'est les tickets restaurants c'est à la tête du client ! encore une bonne volontée qui ne relanceras ni le pouvoir d'achat des smicar et ni l'emplois en france !

Lire la suite des opinions (16)

Votre réponse
Postez un commentaire