En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

La ' Thales Academia ' à Pékin

La ' Thales Academia ' à Pékin
 

Pour attirer les étudiants chinois, des industriels français se lancent dans de vastes opérations de séduction. Retour en images sur celle organisée par Thales.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

2 opinions
  • otodidakt
    otodidakt     

    Il s'agit surtout d'un scandale éthique et moral d'aller chercher des recrues en Asie alors que le chômage en Europe grimpe de façon vertigineux.

    De plus la technologie pour Windows Seven, et déjà mise en place par Linux (langage Eiffel), a été développé par le CNRS et l' INRIA.

    A l'heure de l'innovation pour la croissance, c'est tout simplement un message d'ignorance du potentiel.

  • Air libre
    Air libre     

    Tiens, a Thales, ils n’ont pas peur de perdre quelques secrets industriels ou d’être victime d’espionnage industriel. Dans 5 ou 10 ans, je ne serais pas étonné de voir le PDG de Thales se lamenter de la concurrence chinoise comme l’a fait un ex dirigeant d’un grand équipementier telecom qui se plaignait de Huawei et de Zte après avoir ouvert un centre de RD en Chine.

    Les autorités nationales ou européennes doivent encadrer ce genre de partenariat pour qu’il n’y ait pas de dérive préjudiciable pour l’industrie européenne à long terme.

Votre réponse
Postez un commentaire