En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le fondateur de MySQL en quête d'une alternative face à Oracle.

Monty Widenius,
 
Monty Widenius, - Monty Widenius,

Alors que le géant de l'informatique réaffirme sa bonne volonté vis-à-vis de MySQL et de la Commission européenne, Monty Widenius ne lâche pas prise et demande le soutien des utilisateurs de MySQL. Une initiative relayée en France.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

4 opinions
  • davidzzz
    davidzzz     

    PostegreSQL c'est bien, mais pour des personnes qui ont struturés toutes leurs applicatins avec MySQL, de migrer vers PostegreSQL va demander beaucoup de travail...

    Le mieux serait d'avoir pour ces utilisateurs (des millions) une vrai assurance que ce logiciel reste open source, car là c'est un peu bonjour l'angoisse quand même.

  • moah743
    moah743     

    Tout est dans le titre.
    PostgreSQL présente presque tous les avantages des deux (Oracle+MySQL) sans les inconvénients.

  • the phoenix
    the phoenix     

    Et qui rachèterait MySQL à Oracle ? Ingres Corp. ? SAP (qui possède MaxDB, une base de donnée basée sur MySQL) ?

    http://www.ingres.com/
    http://www.sap.com/france/index.epx
    http://www.sdn.sap.com/irj/sdn/maxdb

  • DominiqueD.
    DominiqueD.     

    Il a beau jeu de se plaindre, de se donner le beau rôle, mais c'est bien sa faute si on en est là.
    Pendant qu'il était aux commandes, il pouvait faire en sorte que le sort de MySQL soit sécurisé, mais non, il n'a rien fait à ce sujet.
    Il s'est contenté de palper le fric de SUN (suite à la vente de MySQL à SUN) et a continué comme si de rien n'était.
    Au fond, il ne fait pas du vrai open source, mais de l'open source "tout pour ma gueule".
    Maintenant que le sort lui défavorable, il pleure et demande que Oracle lui donne gratuitement (ou presque) ce qu'il a vendu cher à SUN.

    Pour les utilisateurs MySQL, c'est la pantalonnade, et leur salut est surement en dehors de MySQL et plutôt du coté de Postgresql...

Votre réponse
Postez un commentaire