En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le piratage pourrait-il vraiment détruire 1,2 million d'emplois ?

Le piratage pourrait-il vraiment détruire 1,2 million d'emplois ?
 

Le piratage numérique en Europe entraînerait à l'horizon 2015 une perte de plus d'un million d'emplois. Un scénario noir dressé par une étude sujette à caution. Derrière ce plaidoyer transparaît une action de lobbying.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

24 opinions
  • krinchouf
    krinchouf     

    L'internet et le partage est la pour revolutioner le monde , ce que se trouve actuelement comme echane sur le net et ce qui arrivera comme nouveauté pour echanger les fichiers est le fruit de la democratisation d'intrenet ce qui est "norme" , ce qui touchait les artistes et les maisons d disque ou de film n'etaient pas ds la normal , donc qu'on s'adapte !!
    Les coiffeurs qui utilisent que les ciseaux ne se doivent pas se plaindre pour ceux qui utilisent la tendeuse , on s'adapte !!

  • krinbouch
    krinbouch     

    L'internet et le partage est la pour revolutioner le monde , ce que se trouve actuelement comme echane sur le net et ce qui arrivera comme nouveauté pour echanger les fichiers est le fruit de la democratisation d'intrenet ce qui est "norme" , ce qui touchait les artistes et les maisons d disque ou de film n'etaient pas ds la normal , donc qu'on s'adapte !!
    Les coiffeurs qui utilisent que les ciseaux ne se doivent pas se plaindre pour ceux qui utilisent la tendeuse , on s'adapte !!

  • jocede
    jocede     

    Piratage detruit les emplois ? Mensonge! Mensonge! Menponge!

  • rickhos
    rickhos     

    Ques des emplois disparaissent je veux bien l'admettre, surtout en tant de crise. Mais que la cause soit le piratage, je m'interroge. Si on supprime le piratage sans rien changer au mode de distribution et au prix que ce soit sur les logiciels, la musique, les films cela va-t-il garantir des emplois ou relancer sensiblement la consommation de ces biens? Pas sur, en revanche supprimer le piratage c'est laisser la part de marché à la contrefaçon (allez faire un tour en Chine ou dans les pays de l'est et vous verrez) et là par contre ça créé de "l'emploi" mais dans le sens attendu quant aux bénéfices ce ne seront toujours pas les ayants-droits qui en bénéficieront!
    Le piratage est-il un mal ou un symptôme de quelque chose d'autre? Un étude là-dessus serait pertinente.

  • dabigben
    dabigben     

    Faut voir les prix de vente aussi non mais sans blague ! Des logiciels presques exclusifs qui sont distribués à travers le monde (et oui on est loin du petit boulanger qui exporte vers sa seule rue!), à des prix exorbitants. Ouais, piratons, ces idiots sont seulement victimes de leur gourmandise...

  • boy352
    boy352     

    Y a maintenant megaupload et rapidshare qui sont plus rapide que emule car comme emule et les torrents commence a etre surveiller bas les gens vont vers megaupload et rapidshare car c'est du telechargement direct et donc plus rapide exemple avec ma ligne adsl de moins de 2km j'ai un fichier de 700 MO en 10 min car je paye a+ ;-)

  • otodid`kt
    otodid`kt     

    Ce point de vue rejoint mon pseudo. Il faut apprendre souvent par soi-même les outils mis à disposition par le monde informatique qui influe sur la société de manière prépondérante par le progrès apporté. Croisant des informaticiens, aucun ne dispose des licences complètes de ce qu'ils utilisent bien qu'ils en aient plus les moyens que les pays africains en cours de développement. Avant l'essor des techniques de peer-to-peer, j'ai constaté en SSII le vol manifeste d'ouvrages sur l'apprentissage de logiciel ou de technologies chez les commerçants.

    Il est donc fallacieux de condamner le peer-to-peer de cette manière pour l'industrie du logiciel. La piraterie est l'oeuvre des entreprises dans un volume bien plus conséquent qu'un particulier. Combien d'entreprises ont utilisé (utilisent) photoshop cracké alors qu'elles avaient (ont) les moyens de payer la licence ? Combien pour la suite Office ? Combien pour Windows ? Combien également ne peuvent payer la licence car le coût est bien trop élevé ?

    J'en arrive donc à l'open source et aux solutions alternatives qui permettent d'éviter de se retrouver dans l'illégalité et mourir car ils n'ont aucun originaux des logiciels utilisés et donc que l'amende est tellement exorbitante que l'entreprise ferme, ajoutant surement plus de chômeurs que le piratage n'en crée.

  • Dj shean khool
    Dj shean khool     

    Bonjour à vous!
    le Piratage: je parlerais de l'Afrique.

    En Afrique, l'Informatuqe est devenu un langage. nul ne saurai être instruit s'il n'a point de connaissance.

    L'Homme africain pouvais aussi tout comme l'Homme europee acheter sur Internet pour agrandire sa structure; mais les divers compte telle Paypal non pas dans leur liste de pays certain pays d'Afrique dout la forte présence de la piraterie.

    cette piraterie n'est point à titre lucractif; mais "oeuvrière" pour lutter contre la pauvreté et le chaumage.

    cetre les concepteurs des ces logiciels ont besoin aussi de moyen pour leurs familles; mais alors pour des sommes exorbitantes ils consoient! avec des dépences médiocre.

    sur quelle base fixez vous les prix de vente de ces logiciels?
    Toute oeuvre construit est premièrement humanitaire et bien après à but lucratif.


    tout ce que nous fesons sur cette terre est pour "nous et autrui" à la mort on laisse au "Autres" et on suit sa route.

    pour plus de discution
    infoline:

  • joprojekt
    joprojekt     

    Raketteur a tout dit...et faut pas oublier que c'est amplifier...mais en attendant j'ai pas vu de grandes maisons de disques, d'édition ou de cinéma s'effondrer...La ville où je suis recrute même dans ce genre de secteur...bref...c'est encore une étude qui manque sérieusement de terrain...

  • petikiky
    petikiky     

    il est clair que dans notre société libérale il vaut mieux être actionnaire et se gaver sur la misère du monde et se faire renflouer a coup de milliards que d'etre smicard rmiste ou sans revenus comme la grosse majorité des gens et enfin trouver dans les oeuvres partagées la plus grande ouvertures sur la culture jamais égalé c'est vraiment fantastique ,je dis merci a tous les informaticiens & autres qui m'ont permis de faire des découvertes musicale film livres docs jeux etc..grâces aux réseaux de partage et c'est pas avec l'ass que j'aurais pu le faire ,donc je ne pense pas etre un capitaliste qui va faire fermer une usine pour realiser une plus value a ses actionnaires ,mais je suis terrorisé a l'idée que demain quand je prêter un livre ou donner un conseil ou chanter une chanson avec des amis ,je me retrouve en prison ou avoir 150000? d'amande ,ca existe déjà sous la charria ,le liberalisme serait il une religion extremiste?

Lire la suite des opinions (24)

Votre réponse
Postez un commentaire