En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...

Le Sénat américain dénonce Apple et son évasion fiscale massive à l'étranger

Tim Cook
 
Tim Cook - Tim Cook

Apple recourt à un complexe réseau de filiales étrangères pour éviter de payer l'impôt aux Etats-Unis sur des dizaines de milliards de dollars de bénéfice.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

1 opinion
  • Kitzbuehl
    Kitzbuehl     

    Après avoir parcouru les réactions sur le sujet dans différents journaux ( Le Monde, Le Figaro, NYT, ... ), je suis attéré par l'effroyable naïveté des commentaires. Comme : Apple a déjà payé des impôts à l'étranger ( Faux ). On ne doit pas mettre Apple à l'index car il profite des failles du systèmes ( Honteux ). Il faut comprendre que ce n'est pas Apple que je condamne en particulier, mais toutes les multinationales ( européennes comprises ) qui pratiquent l'évasion fiscale comme BNP, Total, etc ... qui misent bout-à-bout représentent, avec l'évasion fiscale de leurs dirigeants, 21 milles milliards de dollars dans les paradis fiscaux, non imposé ( source NYT : "a big hole in the secrecy that surrounds what the Tax Justice Network estimates are assets worth at least $21 trillion held in offshore havens." http://www.nytimes.com/2013/04/05/world/europe/vast-hidden-wealth-revealed-in-leaked-records.html?pagewanted=all&_r=1& ). Cette monumentale somme représente l'addition des PIB américain et japonais et plus que la plus grosse dette de tous les temps : celle des Etats-Unis.

Votre réponse
Postez un commentaire