En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez nos CGU et l'utilisation de cookies afin de réaliser des statistiques d'audiences et vous proposer une navigation optimale, la possibilité de partager des contenus sur des réseaux sociaux ainsi que des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...
Le télétravail, pas si green
 

Le bilan carbone d'un télétravailleur, bien réel, est grignoté par l'effet rebond.

Inscrivez-vous à la Newsletter BFM Business

Newsletter BFM Business

A voir aussi

Votre opinion

Postez un commentaire

3 opinions
  • GreenIT.fr
    GreenIT.fr     

    S'il est intéressant et important de "challenger" les effets positifs du télétravail sur l'environnement, il ne faut pas oublier le confort accru pour le salarié (s'il est volontaire).

    Par ailleurs, à part quelques graphistes (et encore), je ne connais aucun télétravailleur qui s'équipe de 2 écrans 24 pouces ! Pour faire quoi ? Cela n'a pas de sens.

  • canalwaggis
    canalwaggis     

    C'est vraiment n'importe quoi !
    Le bilan est évidement plus que favorable au télétravail !
    Au fait, cette étude, en terme "d'empreinte carbone" a coutée combien ?...

  • pas convaicu
    pas convaicu     

    Je ne suis pas convaicu par l'exemple donné!
    -Chauffage: l'habitation est de toute façon chaufée et même si on laisse baisser la température de 2° dans la journée la différence énergétique est à comparer au volume à chauffer pour un employé.
    -Pour le repas on ne mange pas forcément la même chose chez soi et à la cantine, en tant que télétravailleur je mange 1 fois sur deux froid le midi...

Votre réponse
Postez un commentaire